« Un texte déjà trop vieux | Accueil | Les blogs ne sont plus un monde à part »

02 novembre 2004

Quand les islamistes piratent les sites de chez Free

En octobre 2002, quelques semaines après les attentats de Bali, je m'apercevais qu'une page islamiste les revendiquant s'était cachée dans le dossier image d'un site américain consacré au film d'horreur Hellraiser. Avec Emmanuelle Richard, nous avions contacté le webmaster, qui avait fait détruire cette page. La même pratique avait été repérée un mois plus tard, sur un site de hackers.

Otage1
Une erreur dans une dépêche AFP m'avait aiguillé vers ce site caché... Comme aujourd'hui, où on change un peu les acteurs et on recommence : cette fois il s'agit d'un site français consacré au tuning et hébergé chez Free qui s'est fait pirater par des islamistes irakiens. Ceux là même qui décapitent leurs otages.

La dépêche AFP est tombée ce mardi à 14:24, sous le titre "Des images de la décapitation de l'otage japonais mises en ligne". Dans le corps de la dépêche, l'adresse complète est donnée : je ne la donne pas entièrement, que vous ayiez un effort à faire pour la voir, car elle montre la décapitation, la tête brandie et le corps baignant dans le sang de l'otage japonais. Un spectacle affreux, que vous avez le droit de vous épargener. Elle est donc cachée dans le sous-dossier "fichiers" lui même contenur dans le dossier "participez" du site http://genetik.free.fr. Un site tout bête consacré à quelques fanas de tuning.

Otage2
L'AFP ne s'est pas encore rendu compte de ça. Ni de l'impact que pouvait avoir la diffusion de l'adresse exacte : aujourd'hui que les dépêches sont reprises telles quelles par bon nombre de portails, n'importe qui va pouvoir voir ces images, sans aucun avertissement prélable.

En attendant, le site est mal fait, impossible de contacter le webmaster...

novembre 2, 2004 in A voir | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834549bf869e200d8346960ec69e2
Listed below are links to weblogs that reference Quand les islamistes piratent les sites de chez Free:

Commentaires

J'aimerai bien savoir si l'agence AFP s'est posée la question de savoir si elle ne commettait pas une infraction en diffusant à très grande échelle l'adresse d'un lien :

1 - d'une page née d'un hack donc d'un délit reprimé par la loi.

2 - des images montrant des actes de tortures et de barbaries.

Rédigé par : Veuve Tarquine | 7 nov 2004 09:53:02

J'aurais dû préciser que si elle peut peut-être invoquer la bonne foi pour le hack (encore que des images pareilles hébergées sur un serveur en France, c'est pour le moins rare) l'AFP ne peut pas ignorer le caractère inhumain de ces images...

Rédigé par : Veuve Tarquine | 7 nov 2004 09:56:51

En fait, ni les images ni les vidéos n'étaient hébergées sur Free : seul le code HTML y était, c'est plus discret. L'AFP a une très mauvaise culture de l'Internet. Ce n'est pas la première fois qu'ils se montrent inconséquents en la matière.

Rédigé par : Chryde | 7 nov 2004 13:51:01

Et encore une fois, d'ailleurs, ils arrivent après, pour constater. J'ai appelé Free pour les prévenir. Le lendemain, cette dépêche: http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_informatique_041102185526.c2zsz8rf.html

Rédigé par : Chryde | 7 nov 2004 13:53:51

la victoire est pour nous

Rédigé par : yacine | 19 juin 2006 20:02:28