« Fil d'actu en kit | Accueil | Partir d'une info vieille et vague.... »

02 septembre 2004

La puissance des blogs ?

L'excellent weblog américain et francophone Sale Bête évoque une affaire des plus intéressantes. Aux Etats-Unis, Ed Shrock, vieux repésentant du parti républicain, a démissionné de son poste après qu'un weblog a révélé son homosexualité. Blog Active, le site en question, s'attache à révéler l'homosexualité des membres du Congrès qui s'en cachent.

SchrockPour de nombreux webloggers, c'est une grande journée pour les weblogs. Mais attention à ne pas confondre : si cet événement montre la puissance grandissante des weblogs, ce n'est pas tant comme médias d'information que comme relais. On est plus du côté de la puissance "propagandiste" (en prenant son terme dans son acception la plus douce) que journalistique, même si l'enquête de BlogActive a l'air remarquable (il a eu des preuves audio, a étayé ses preuves). C'est néanmoins une bonne nouvelle, du moins tant que la puissance de frappe grandissante des réseaux de weblogs ne sera pas employée à des fins néfastes.

septembre 2, 2004 in Blogosphère | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834549bf869e200d83420f58753ef
Listed below are links to weblogs that reference La puissance des blogs ?:

» Blog et politique from Interieur Jour
Tandis que les français sont otages d'un terrorisme bredouillant embourbé dans un conflit dont on ne peut que soupçonner les magouilles sous-jacentes (je ne me prononcerai pas à ce sujet, entre ceux qui le prennent sur le ton d'une rigolage anarc... [Lire la suite]

Notifié le 6 sep 2004 20:28:05

Commentaires

une bonne nouvelle ? Mais ça sert à quoi ce genre d'action ?

Rédigé par : astro | 6 sep 2004 10:59:52

Je ne comprends pas bien : tu te réjouis qu'un blog ait mené une grande enquête pour révéler l'homosexualité d'un républicain, prise de pouvoir du web sur la vie privée (ok, ça n'a rien de vraiment original) ayant conduit l'intéressé à démissionner ? Je sais bien qu'on voudrait un démocrate à la Maison Blanche, mais faudrait voir à pas pousser le bouchon trop loin tout de même...

Rédigé par : Camille | 6 sep 2004 12:05:19

Je vais essayer d'être plus précis ici que je ne l'étais dans mon post, apparemment. Ce n'est pas cette action que je considère comme une bonne nouvelle, mais plutôt le fait que les weblogs permettent l'action. Le propos de ce billet était plus de souligner qu'il s'agissait plus d'une force de propagande que l'avènement d'un nouveau journalisme. Mais tout le monde bloque-t-il sur ma dernière phrase et un "bonne nouvelle" posé un peu hâtivement ?

Rédigé par : Chryde | 6 sep 2004 12:09:47

Pour ceux qui se demandent à quoi sert cette « dénonciation » du Sénateur Schrok, j'espère apporter un élément de réponse.

Comme beaucoup de sénateurs républicains, Ed Schrok est un « gay basher » : en public, il affirme que les homosexuels sont des anomalies, il souhaite rendre le mariage homosexuel hors la loi, soutient le Président Bush lorsque ce dernier parle de *rendre constitutionnelle* l'interdiction de se marier entre personnes du même sexe (un bon truc bouleversant de connerie), etc. En bref, il fait partie des super beaucoup conservateurs.

Et personnellement, je trouve que c'est assez mérité que son homosexualité soit affichée, ainsi que son hypocrisie. C'est bien dégueulasse quand même qu'il ait cherché à persécuter les homosexuels, comme lui, probablement dans le but de bien se faire voir politiquement. Sa démission est la moindre des choses (taper « Ed Schrok » dans Google si vous souhaitez valider ce que je raconte).


Cela me rappelle le tumultueux triangle amoureux Clinton-Monica-Le_Cigare. À l'époque, les sénateurs Républicains tapaient évidemment sur le Président, arguant qu'une telle ordure, capable de tromper sa femme, ne méritait pas d'être à la tête de la nation.

Larry Flint a alors eu la brillante idée de mettre des publicités dans ses magazines, se résumant à : « j'offre $1.000.000 à quiconque pourra prouver qu'un Sénateur trompe sa femme ».

Évidemment, le leader de la campagne d'insultes envers le Président Clinton, Bob Livingston (si j'ai bonne mémoire), se tapait régulièrement des prostituées, derrière le dos de sa femme (sinon, c'est moins sympa). Cette info a, bien sûr, émergé suite à l'offre de Larry Flint. Bob a été obligé d'annoncer cela publiquement puis il a démissionné. Plus personne n'a osé taper sur le Président à la suite de ça.

Bon, je parle beaucoup moi... En résumé, je trouve que dénoncer l'homosexualité d'un anti-gay ou les liaisons extraconjugales de Bob, c'est *très* bien.

Rédigé par : David | 8 sep 2004 00:11:04

malgré ces tentatives de justaifications, oui, je continue à bloquer sur cette pseudo "bonne nouvelle".

Choisir d'être un homosexuel "discret" (comprendre secret), c'est à dire se délecter de pratiques homosexuelles tout en restant fondamentalement (socialement, voir psychologiquement) dépendant d'un patern hétérosexuelles, en quoi est-ce de l'hypocrisie ? Et, en admetant (ce à quoi je me rsouds pourtant pas) que cela en soit, en quoi cela justifie-t-il qu'il soit décidé par de stiers que ce ce choix soit étalé (et donc contesté) par une telle dénonciation?

N' a-t-on pas le droit d'être bi-sexuel ? et n'a-t-on pas le droit de s'adonner à des pratiques homosexuelles et de continuer pourtant de penser que le mariage homosexuel ne doit pas être autorisé ? A qui revient le pouvoir de prétendre qu'une telle position est forcément "hypocrite" ou "incohérente". Est-ce la faire preuve de la tolérance que les homosexuelles réclament tant ? Quel pouvoir confère ainsi à certain le droit de décider qu'il n'y a pas de demi-sexualité d'une part et de choisir, d'autre part, quel raisonnement est hypocrite ou sincère ?

Chaque combat menée avec autre choses que des arguments gardera toujours pour moi une apparence douteuse.

De par le propos que je tiens ici, je ne cherche à prendre parti pour personne (les homophobes, les homosexuelles, les démocrates ou les républicains), mais j'estime qu'il est d'autres armes pour combatre une idée que la révélation de la vie privée.

On m'opposera cette contestation qu'à l'heure actuelle (aux états uis, sans doute plus qu'ailleurs) la vie privée est souvent la meilleure arme de l'homme politique (avec ses finances) et qu'il est le premier à en faire usage (bien avant ses idées politiques) et que dénoncer les faux semblants c'est ainsi rétablir "la" vérité.
Je reste cependant perplexe : qui de l'oeuf ou de la poule....

, sans pour autant être hypocrites (quant à l'incohérence d'un tel raisonnement, elle invite au débat démocratique bien plus qu'à la dénonciation publique, j'ose espérer).

Rédigé par : K | 8 sep 2004 08:58:20

désolé, mon messages a été posté avant correction de celui. Veuillez, notamment, ne pas prendre en compte le dernier paragraphe (qui débute d'ailleurs par une virgule) et me pardonner les fautes d'ortographes et de frapes, nombreuses.. :-)

Rédigé par : K | 8 sep 2004 09:01:48

Le bonne nouvelle ne m'a pas choqué, et la mise en garde me plait bien.
Je n'ai jamais bien compris pourquoi on voulait faire des blogs de nouveaux médias d'informations...

Rédigé par : rc | 13 sep 2004 20:49:36