15 octobre 2007

BienBienBien, c'est Bien


chryde2 | lien permanent | commentaires (1)


Ecoutez le nouvel album des Shout out ouds


Musique | lien permanent | commentaires (0)


07 mai 2007

Jeune entrepreneur cherche nouveau boulot. Disponible illico et très motivé.


What the... ? | lien permanent | commentaires (0)


22 avril 2007

Les docteurs fument des Camels !


Kitsch | lien permanent | commentaires (0)


Onze façons d'améliorer les performances de votre mac.


Mac | lien permanent | commentaires (0)


La plus belle, la plus drôle, la plus fine des consignes de vote a été donnée par The Lazy Sunbather. Ecoutez bien les paroles...


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


Mesurer la pollution des autombiles avec un gros ballon gonflable. Une belle idée de WWF.


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


02 avril 2007

Ces photos qu'on aurait aimé prendre, on peut aussi les raconter :  Unphotographable


| lien permanent | commentaires (0)


15 mars 2007

Tremble Digg, tremble Le Monde,  MySpace News arrive. Et ce n'est même pas une blague.


| lien permanent | commentaires (1)


14 mars 2007

David Sylvian est non seulement un excellent musicien, c'est aussi un bon photographe


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires gratuits (et "la plupart" dans le domaine public", qu'ils disent)


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Au milieu d'un océan de flou,  Google Maps a repéré une caravane dans le désert.


Photo | lien permanent | commentaires (2)


05 mars 2007

La plus belle interface web du moment est sur [Self Titled].


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Allez, comme à TechCrunch 25 startups to watch, selon CNNMoney


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Ces Américains qui aiment leurs flingues.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Cartoon Brew, un blog sur le dessin animé, la BD, très bien documenté


Blog | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires libres d'accès sur Google Video.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Les petits bonhommes des passages piétons s'animent. Dommage que ce soit une pub.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Des photos, en macro, d'insectes écrasés contre des pare-brises.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Un agrégateur d'articles et de conseils sur le design et la gestion de weblogs : Weblog Tutorials.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


26 février 2007

Toi aussi joue à Lost : Fais toi même tes étiquettes Dharma Initiative


Fun | lien permanent | commentaires (1)


De chics hôtesses de l'air d'une autre époque


Cute | lien permanent | commentaires (0)


12 février 2007

Quand un bon journaliste se sert à merveille de la liberté de ton du blog... Quand Sarkozy fait son marché


A lire | lien permanent | commentaires (1)


Tout le monde l'aime, c'est normal, c'est une idée géniale : The Folding Chair.


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Les lieux mythiques de Twin Peaks photographiés en réel : In Twin Peaks, WA.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from chryde. Make your own badge here.














28 juillet 2006

Donnedieu, le mépris

On ne saurait dire si le Donnedieu de Vabres est crétin ou malin (oui, les deux, oui). On ne saurait dire non plus si les députés socialistes (et les quelques centristes qui les ont soutenus) sont pris à leur propre piège ou arrivent également à leurs fins, par un biais pervers.

Il y a une seule chose de sûre, au final : les membres du Conseil Constitutionnel ont bien fait leur travail. Ils ont pointé ce qui dans le texte leur semblait non conforme à la Constitution, les vices de formes et les imprécisions. Peut-on vraiment leur en vouloir d'avoir pointé, par exemple, que le texte prévoyait des réponses graduées pour les utilisateurs de peer-to-peer, mais pas pour ceux qui seraient pris téléchargeant sur un RapidShare, un FTP, s'envoyant un morceau par mail ?

Sufjanstevensrddv7ve_1

Le texte qui sort de leur réunion, plus sévère, plus coercitif, était en germe dans celui soumis par Donnedieu. S'il est sorti ainsi corrigé, c'est en raison des imperfections, des approximations manifestes de la copie soumise par Donnedieu de Vabres : on ne définit pas l'interopérabilité, on ne précise pas bien ce qu'est le travail collaboratif, on offre la réponse graduée à une partie de la population incriminée... On jugera donc le répugnant satisfecit de Donnedieu à l'aune de ses bourdes, et on ne pourra que constater le dédain avec lequel il traite, au final, ce sujet. Donnedieu s'en fout, c'est maintenant confirmé.

Dernière chose : je ne sais ce qui a poussé l'AFP à évoquer, dès sa première dépêche, le téléchargement de morceaux par les blogs. Je ne trouve pas trace de cela, ni dans le texte du Conseil, ni dans les déclarations de politiques. Etrange... (et effrayant ?)

PS : C'est le jour que choisit Ars Technica pour publier un très intéressant dossier pour mieux connaître les techniques de DRM (et quoi en faire, hé hé).

22 mars 2006

Nous sommes tous des terroristes

Mort de rire. Merci Fluctuat.

14 mars 2006
08 mars 2006

Quand Kyo vante le modèle chinois

Prenez un dirigeant de major, un groupe de rock de djeunz, demandez leur ce qu'a dit Sarko quand il les a reçus, faites en une dépêche, reprenez-la sur un site d'information qui l'agrémente d'un ou deux "inters", et voilà le magnifique résultat.Kyochinois

 
28 février 2006

Pourquoi lui, et pas moi ?

20251805_1a2f38abc6 Si tu édites un DVD, tu as le droit de le protéger contre la copie et c'est tant pis pour celui qui l'achète, il se passera pour cette fois de son exception pour copie privée. C'est la Cour de cassation qui l'a dit aujourd'hui, en cassant l'arrêt Mulholland Drive de la Cour d'appel de Paris. Pour faire vite : Stéphane P. voulait copier son DVD de Mulholland Drive sur une cassette pour l'emmener chez ses parents, il a pas pu, il a poursuiovi l'éditeur, il a d'abord eu tort, il a fait appel, il a gagné, et le voilà qui perd de nouveau. Les éditeurs sont super contents : la Cour de cassation a estimé que l'exception pour copie privée "portait atteinte à l'exploitation normale de l'oeuvre".

Cette décision me met mal à l'aise. Surtout qu'elle arrive pile au moment où le DVD se prépare une belle exception à l'Assemblée. Renaud Donnedieu de Vabres l'a compris, il faut "graver dans le marbre" le droit à la copie privée. Mais il prévoit tout de même, dans son projet de loi, d'exclure le DVD de ce droit. Ou alors, de rendre le texte assez malléable pour pouvoir adapter l'exception selon le média. C'est presque dit comme ça : « en fonction, notamment, du type d'oeuvre ou d'objet protégé, du support et des techniques de protection disponibles. ».

67196565_0636ec2260 Permettez-moi de jouer les béotiens, mais c'est encore la meilleure façon d'obtenir des réponses. Comment les éditeurs de DVD peuvent-ils aujourd'hui prétendre à une meilleure protection pour leur média que les autres ? Sur 01Net, dans l'article sur ce point du projet de loi, il est marqué : "
pour les industriels du secteur, puisque les économies du cinéma et de la musique ne sont pas identiques, les droits à la copie privée de leurs supports optiques devraient différer." Ah... parce que l'industrie musicale résiste mieux peut être ? Parce que la différence entre un CD et un mp3 justifie pleinement l'achat d'un disque, alors qu'un DiVX est une copie conforme d'un DVD ? Parce que le film sur DVD n'est pas déjà, dans les meilleurs cas, rentabilisé par les entrées en salles et les diffusions télé ? Je ne vois quasiment aucun argument qui justifierait que l'on ne puisse pas faire de copie privée de DVD alors qu'on peut en faire des CD. A moins qu'il ne s'agisse tout simplement de préparer l'avenir avec leurs merveilleux disques haute définition inviolables...

On doit avoir ici à l'oeuvre le plus beau des lobbying. L'industrie du disque, que je ne porte pas particulièrement dans mon coeur sur ce sujet, a tout de même dû avaler une belle couleuvre. Et s'il y a un poste auquel je n'aimerais pas être nommé, c'est bien à celui de "médiateur" sur cette jolie question. Il vont avoir à gérer des querelles puériles, à coup de "et si le cinéma il a droit de mettre des verrous, pourquoi pas moi ????".

Ah, on n'a pas fini de rigoler.

23 février 2006

Quand Donnedieu a dit stop à la prison (fiction)

Quand il a appris la nouvelle, le petit Paulo, il a chialé. Ça nous a fait un truc, parce que depuis dix mois qu'il est là il a presque jamais rien dit et là, paf, il regarde la télé, Pujadas et pis le ministre, et bam il chiale comme un gosse avec un sourire un peu bête, un peu joli. Remarque, il en a pas plus parlé, mais ça nous a fait tout chose. Alain, le prof, s'est un peu foutu de sa gueule, parce que lui, ça l'a fait rire ce qu'a dit le ministre. Il était tout fier, il s'imaginait quand il allait être libéré, comment il allait faire chier le gouvernement pour qu'ils lui offrent un ordi tout neuf pour remplacer celui que la police avait saisi. Il arrêtait pas de dire, hop, les 2 ans et demi, hop, parti !

Rddv33ywPartout dans les Baumettes, c'était la joie. Et on s'est dit qu'à Fleury et partout ailleurs, les gars qui s'étaient fait pincer à télécharger ils devaient sauter de partout, ils allaient s'endormir en rêvant du moment où on allait leur expliquer que c'était fini. Mo nous a parlé de son neveu qui avait raté un job à cause d'une condamnation, qui allait pouvoir recommencer. On a eu une pensée pour Kevin qui s'est fait ses 3 ans de contrefaçon, la peine maximale, libéré une semaine avant que le ministre change ça. Enfin dise qu'il changera ça. Mais on peut lui faire confiance au ministre Donnedieu, non ? Il l'a dit, non et pis il avait l'air sûr de lui... "Je résumerai d'un mot : plus de prison pour les internautes!".

Rah la la, monsieur le ministre Donnedieu, je vous parle au nom de tous les internautes qui sont en prison depuis de trop longs mois simplement parce qu'ils ont téléchargé. Merci, sérieux, merci, respect. Votre DADVSI là il est bien, parce qu'on est des milliers en prison à cause du peer-to-peer. Et qu'il était temps qu'un ministre parle de nous.

Petite précision : Donnedieu a également déclaré, après son discours, qu'il avait lancé lestelechargements.com parce qu'il y avait trop de déséquilibre, trop de sites "contre le droit d'auteur". Juste avant, Eddy Mitchell m'avait expliqué qu'Internet et le mp3 c'était de la merde, qu'il enregistrait en THX et en 5.1. Tout ceci est vrai

PS : Un compte-rendu de la soirée chez Maître Eolas et un autre chez Alban Martin

30 janvier 2006

Google Tunes

C'est la rumeur de la semaine : Google s'apprêterait à lancer un service de musique en ligne. Et je n'arrive pas à trouver la réponse à la question que je me pose en lisant ça : quels DRMs utiliserait Google ? En utiliserait-il ? Aidez moi

Jean-Jacques, ou la suffisance

JjgguitareQuand je l'ai vu débarquer dans le couloir, absent, comme dissous dans les mondanités alentour, j'ai été surpris de le voir. Surpris d'abord parce que je ne m'attendais pas à le rencontrer un jour, comme si on m'avait  dit "regarde, Jean-Jacques Goldman exite en vrai". Ensuite, parce que je le croyais particulièrement réticent à tout débat sur la musique en ligne : ça ne sentait pas très bon. Puis je l'ai trouvé maigre, et c'est alors que l'équipe de Sarko nous a invité à entrer, nous asseoir à la table ronde. J'étais assis à la droite de Loïc Le Meur, Bertrand Tavernier pas loin. Didier Barbelivien (qui vieillit très mal, avec ces sortes de poches flasques sous les yeux) a pris une chaise à mes côtés et n'a pas enlevé son chapeau. Goldman était loin, Pascal Nègre à ses côtés, je le voyais bien.

Sarko a d'abord résumé le débat, expliqué qu'il était là en tant que président de l'UMP, qu'il y avait un problème, qu'il fallait le régler. JJG écoutait comme tout le monde. Il avait l'air svelte, en forme, alerte, bien plus vif et présentable que les dinosaures l'entourant. Je ne pouvais m'empêcher de le regarder, simplement parce que sa présence ne me disait rien de bon. Je n'aimais pas son air détaché, je me souvenais vaguement d'une lettre particulièrement violente envoyée au Nouvel Obs, d'un vieux dossier dans le Parisien qui expliquait sa "face cachée". Je n'ai pas eu tort.

JJG a le premier pris la parole une fois l'exposé terminé. Et ces premiers mots ont donné le ton. En une heure, nous avons la chance de voir à l'oeuvre une personne d'une exécrable suffisance, assez sûre de son importance pour n'avoir pas à assumer la moindre de ses contradictions, pour sembler satisfait de n'avoir pas produit la moindre réflexion. Un homme impoli, qui coupe la parole d'un cinglant mépris après qu'on l'a laissé s'exprimer pendant des heures.

Goldman a passé l'heure et demie de la table ronde à faire comprendre que tout cela était pour lui bien vain. Pourquoi réfélchir ? Pourquoi se poser des questions ? Un modèle existe, il lui convient parfaitement. Ce fut sa première phrase : "tout le monde est d'accord pour rémunérer les auteurs et pour trouver une méthode. C'est pourtant simple, elle existe: il existe une offre légale, et il suffit de punir ceux qui volent". Quand Sarko lui rétorque poliment qu'il faut encore développer l'offre légale, il a un petit sourire "roh, ça fait 2 ans, l'industrie est un peu lente"...

JjgoldmanDenis Olivennes, patron de la Fnac, ou Pascal Nègre, on dû serrer les fesses à ce moment là. Cherchez sur Fnac Music, cherchez sur iTunes, ou même sur Connect, le site de vente de musique de sa maison de disques. Tout ce que vous trouverez de JJG, c'est un bout de vieille compilation, point. Parce que Jean-Jacques Goldman ne veut pas y vendre ses morceaux. Nous ne pouvons que spéculer sur les raisons. Mais on imagine que lui ne les trouve pas satisfaisantes, les conditions auxquelles les majors mettent les artistes en ligne. Jean-Jacques Goldman veut être aimé, Jean-Jacques Goldman béni de son mépris tout ceux qui ne sont pas lui : les maisons de disques qui doivent se plier à son bon vouloir, les autres artistes qui devraient remercier pour une "offre légale" dont il ne veut pas, les consommateurs qui n'ont qu'à acheter ses disques au boîtier en métal sculpté et devraient être virés de ses concerts s'ils ne les ont pas achetés.

Mais peut-être était-il juste mal renseigné. Il a fait une promesse : « Je vais me renseigner [...], étudier les bilans des fournisseurs d'accès : marges, perspectives, ce qu'ils seraient capables de payer, comparer avec les systèmes d'offre légale proposés, enquêter sur les coûts de prod et de promo des boîtes de disques, leurs seuils de rentabilité. ». S'il pouvait en profiter pour lever le voile sur ses bilans à lui...

10 janvier 2006

Sur le DADVSI et contre l'hystérie

En ces temps d'hystéries cela fait du bien de lire des propos mesurés et bien argumentés. Merci Maître Eolas.

Que les propositions parlementaires soient critiquables, c'est normal et sain.


Crier au fascisme parce qu'elles ne nous plaisent pas est ridicule.
Tout comme traîter de collabos ceux qui ne reprennent pas ce discours à la table du ministre.

03 janvier 2006

Le CD de Coldplay ne sert à rien

Il s'est passé quelque chose d'étrange avec la loi sur le droit d'auteur, la fameuse DADVSI. La loi avait traîné, traîné, le gouvernement avait essayé de la faire passer en douce et en urgence juste avant Noël. C'était presque réussi : avant la date fatidique du 21 décembre, les associations qui essayaient d'alerter sur les excès et les erreurs de cette loi avaient l'air de pauvres sysiphes.

Puis, Donnedieu a connu la baffe que l'on sait, et depuis, plus personne n'ignore ce débat. Les quotidiens publient environ une lettre ouverte ou une analyse par jour, télés et radios s'y sont enfin intéressés, les blogueurs s'en sont donné à coeur joie et... c'est devenu un sujet "grand public". J'ai eu deux repas de Noël, les deux ont été monopolisés par le sujet, pas toujours paisiblement...

Alors j'en ai eu marre. Envie d'une part de me pencher sur le sujet comme jamais, mais de dépassionner la chose, d'autant plus que le nombre de points flous est encore grand. Et surtout, ne plus en parler.

Coldplayinsert
Mais bam, on tombe sur la liste des limitations dues à la protection du nouveau Coldplay contre la copie. C'est en Inde, et c'est tellement fou, tellement insensé... que la fougue revient. Grrrr. Merci Tristan.