15 octobre 2007

BienBienBien, c'est Bien


chryde2 | lien permanent | commentaires (1)


Ecoutez le nouvel album des Shout out ouds


Musique | lien permanent | commentaires (0)


07 mai 2007

Jeune entrepreneur cherche nouveau boulot. Disponible illico et très motivé.


What the... ? | lien permanent | commentaires (0)


22 avril 2007

Les docteurs fument des Camels !


Kitsch | lien permanent | commentaires (0)


Onze façons d'améliorer les performances de votre mac.


Mac | lien permanent | commentaires (0)


La plus belle, la plus drôle, la plus fine des consignes de vote a été donnée par The Lazy Sunbather. Ecoutez bien les paroles...


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


Mesurer la pollution des autombiles avec un gros ballon gonflable. Une belle idée de WWF.


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


02 avril 2007

Ces photos qu'on aurait aimé prendre, on peut aussi les raconter :  Unphotographable


| lien permanent | commentaires (0)


15 mars 2007

Tremble Digg, tremble Le Monde,  MySpace News arrive. Et ce n'est même pas une blague.


| lien permanent | commentaires (1)


14 mars 2007

David Sylvian est non seulement un excellent musicien, c'est aussi un bon photographe


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires gratuits (et "la plupart" dans le domaine public", qu'ils disent)


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Au milieu d'un océan de flou,  Google Maps a repéré une caravane dans le désert.


Photo | lien permanent | commentaires (2)


05 mars 2007

La plus belle interface web du moment est sur [Self Titled].


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Allez, comme à TechCrunch 25 startups to watch, selon CNNMoney


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Ces Américains qui aiment leurs flingues.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Cartoon Brew, un blog sur le dessin animé, la BD, très bien documenté


Blog | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires libres d'accès sur Google Video.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Les petits bonhommes des passages piétons s'animent. Dommage que ce soit une pub.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Des photos, en macro, d'insectes écrasés contre des pare-brises.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Un agrégateur d'articles et de conseils sur le design et la gestion de weblogs : Weblog Tutorials.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


26 février 2007

Toi aussi joue à Lost : Fais toi même tes étiquettes Dharma Initiative


Fun | lien permanent | commentaires (1)


De chics hôtesses de l'air d'une autre époque


Cute | lien permanent | commentaires (0)


12 février 2007

Quand un bon journaliste se sert à merveille de la liberté de ton du blog... Quand Sarkozy fait son marché


A lire | lien permanent | commentaires (1)


Tout le monde l'aime, c'est normal, c'est une idée géniale : The Folding Chair.


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Les lieux mythiques de Twin Peaks photographiés en réel : In Twin Peaks, WA.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from chryde. Make your own badge here.














« novembre 2006 | Accueil | janvier 2007 »

27 décembre 2006

Bravo Radio Blog Club !

Je travaille aujourd'hui sur la montée en puissance de Wikipédia, grosse mode en cette fin d'année sur les blogs anglo-saxons, surtout depuis l'annonce de la création par l'un des fondateurs de Wikipedia d'un nouveau moteur de recherche , WikiaSari (plus chez Transnet ou sur Ars Technica, à ce jour le meilleur article sur le sujet).

L'un des points de départ de cette discussion, c'est la sixième place de
Wikipedia dans le Google Zeitgest de 2006 (hit des termes les plus recherchés). Et là, il y a quand même un hic. Parce qu'une sixième place pour Wikipedia, ça ne m'étonne ni ne me surprend.
Mais ils sont tellement nombreux à s'esbaudir de ce classement qu'ils oublient de regarder juste au dessus : à la cinquième place, on trouve "radio blog club".
Astrozeitgest
Et Radio Blog club, ce n'est pas un énorme monstre à la Wikipedia. Ce n'est pas une groooooosse entreprise à la Google. C'est juste un gars, un Français, de moins de 30 ans, qui a de bonnes idées, du talent et un putain de sens de ce qui marche. Il s'appelle   il préfère rester discret. Désolé Astro, mais quand même, fallait que je te félicite.

Noah K. et les people

Noah Kalina, le garçon qui est devenu une star du web en se prenant en photo tous les jours pendant six ans avec le même regard vide, a eu l'occasion de participer à un autre projet. La chaîne musicale VH1 l'a invité à se prendre en photo, backstage, avec les people présents au Big in '06.

Noahkeveryday

Voilà donc Noah K., en noir et blanc, toujours aussi bressonnien, avec Paris Hilton, Hulk Hogan ou David Hasselhof. Le plus drôle reste l'interview qu'il a accordée au Washington Post pour expliquer comment tout cela s'est passé. On y sent pointer à de nombreuses reprises le hiatus entre son éphémère gloire sur internet et la réalité de sa notoriété :

The funny thing is that they [les gens de VH1] never explain it or even make mention of it during the show. If you never saw my video you would probably be scratching your head wondering who the hell I am. I think that was the best part.

They should have had a TV playing my video so they could see what it was all about, but instead they had a black and white printout the front page of my everyday Web site. It was impossible to get the idea of who I was just by looking at this piece of paper. I wouldn't have even understood what they were talking about.

Noahkpeople

The only celebs that were actually familiar with the phenomenon that is Noah K were Weird Al Yankovic and Paris Hilton. How perfect is that?

C'est amusant, ce n'est qu'en cliquant sur les liens à la fin de cet article que je me suis rendu compte que ce Noah là était le même Noah qui photographie depuis des années les plus beaux restaurants de New York.

Buddakan3

22 décembre 2006

On aurait mieux fait d'attendre

C'est quelque chose que l'on vous dit de faire, que vous aimeriez faire, et que l'on ne fait au final jamais assez. Attendre. Mettre en perspective. Rassembler des éléments, avoir un regard plus posé, plus mur, plus riche sur un événement. C'est de plus en plus dur en tant que journaliste, ne parlons même pas du rythme que nous impose parfois la Blogosphère, ce média qui ne s'arrête jamais.

Quelques jours plus tard, il est intéressant par exemplede voir ce qu'une mauvais blague peut avoir comme conséquences sur la crédibilité d'un site. Gizmodo avait cru bon, vendredi dernier, de jouer sur la rumeur frénétique autour d'un téléphone Apple pour annoncer la sortie, lundi, d'un iPhone. L'histoire est aujourd'hui connue, l'iPhone est sorti, mais c'était un téléphone Cisco.

49199489_3a8e943bf3_o

- Gizmodo a parfaitement dénoncé une chose : que les médias vont trop vite, et sont trop pressés aujourd'hui de reprendre une info, sans vérifier certes (mais c'est dans le cas d'Apple impossible), mais sans même se poser quelques questions de bon sens.
- Gizmodo a satisfait son orgueuil : il a montré qu'en tant que blog spécialisé dans les gadgets, il avait son poids dans l'écosystème journalistique, et pouvait influer les médias du monde entier.
- Mais Gizmodo s'est dans le même temps tiré une balle dans le pied. Les appels au Boycott sont nombreux, et comme le souligne un blogueur de chez Jupiter Research, qui va le croire demain, ce blog qui joue volontairement de la crédulité de ses lecteurs ?

Avant de plonger dans la farce comme de beaux jobards, nous aurions mieux faits de faire comme Fierce Wireless, qui a eu la bonne idée de revenir sur toutes les rumeurs concernant le fameux "iPhone" dans une chronologie scrupuleuse. Une mise en perspective dans ce cas salutaire, et le meilleur travail fait autour de cette rumeur.

45142239_85cbb6e9ba_b

De même, trop souvent les blogs commentent sans aller poser les questions. Il fallait que quelqu'un, plutôt que de pérorer sur la couverture de Time, aille poser les questions aux intéressés. C'est fait, une interview du directeur de la rédaction de Time Magazine par le site New Assignment permet de regarder cette décision d'un nouvel oeil.


19 décembre 2006

C'est vous, ou pas

Je ne comptais pas relayer cette "merveilleuse" idée du magazine américain TIME, qui a décidé de décréter que chacun de nous était la personne de l'année, pourvu que l'on ait uploadé une vidéo sur YouTube, raconté ses premières dents sur MySpace ou mis en valeur un article insolite sur Digg. C'est un merveilleux coup marketing, repris de partout, car chacun peut y mettre, y voir ce qu'il y veut, du grand média qui tient son prétexte pour un petit article facile sur l'émergence des nouveaux médias qu'il n'a toujours pas réussi à cerner au blogueur agacé de voir son objet chéri offert à tous et célébré par une multitude de bizuts émerveillés et tellement méchants.

Bref, voilà, j'en ai parlé, je me suis contredit, on est bien partis. (Ceci dit, l'article qui accompagne cette une est parfois plutôt malin. Ne faites pas comme moi, n'attendez pas d'avoir lu trente billets dessus pour enfin le lire, il mérite mieux que ça).

Oryoumight

Non, la raison pour laquelle je vous en parle, c'est parce que cette couverture a dû en faire pester quelques uns chez Chrysler, sponsor officiel de la prestigieuse Une. Comprenez. Pendant plusieurs semaines, le jour de la publication de l'article, et contre quelques millions de dollars, Chrysler a diffusé une publicité expliquant "You might not be the person of the year, but you can drive like you are". Ouch. Ils auraient pu imaginer une pirouette de dernière minute, genre "Maintenant que vous êtes personnalité de l'année, il vous faut une voiture digne de votre statut". Mais ils ont dû virer le pauvre créatif malchanceux.

PS1 : Commentaire le plus drôle concernant cette couverture trouvé sur DailyKos : "I'm on the cover of Time!! but who isn't? pfffft".

PS2 : Ce n'est pas la première fois que Time décide de prendre un groupe de personnes plutôt qu'un homme ou une femme comme "personnalité de l'année". En 1966, c'était les moins de 25 ans. En 1969, les Américains moyens.

25_underMiddle_americans

15 décembre 2006

Ressac

Oui, bien évidemment, je parle de ça. De quoi d'autre ?

Il y en aura toujours qui taperont trop fort. Qui plutôt que dire "t'as merdé", disent "de tout façon t'es qu'un connard". Qui le feront d'autant plus facilement que les autres, autour, le font. Qui le font alors qu'il n'auraient pas pensé, originellement, à ouvrir les vannes d'une violence qui n'était pas même tapie en eux. Qui soudainement s'imaginent qu'on ne peut pas critiquer sans balancer toute la vaisselle à la gueule. On appelle ça l'effet de meute. Ça marche très bien avec les supporters du PSG. Ça marche aussi avec les blogs.

Il y en aura toujours trop peu pour éviter les amalgames. Pour ne pas crier au lynchage lorsque les gars de la meute ne sont pas si nombreux, pour voir que pour 10 critiques faciles et débordantes, on en trouve 20 raisonnées. Et qu'il n'est point besoin d'être outré.

Shutthefuckup

Puis les deux se conjuguent. Le ressac se prépare, un nouvel effet de meute prend forme, et voilà une foule de blogueurs prêt à prendre, les bras vers le ciel, le contre-pied d'un lynchage qu'ils ont cru apercevoir. Ils ont vu l'écume, ils crient contre la vague.

Il y avait hier un documentaire sur le Tsunami, tard, sur France 2. Un gros scientifique barbu qui partait à la rencontre d'une tribu qu'il connaissait depuis longtemps. Une tribu qui n'avait quasiment pas été touchée par la catastrophe. Il y avait ce petit gars au nez pointu, qui portait son bébé grâce à une lanière sur le front, qui racontait paisiblement qu'ils avaient vu la mer reculer, qu'ils avaient compris que les esprits redessinaient les frontières entre la terre et la mer, et que la mer reviendrait. Ils étaient partis dans la forêt. Et avaient attendu.

On en connait au moins un qui a trop souvent oublié de le faire, et qui a raison de le faire aujourd'hui.


08 décembre 2006

L'autre liste de blogs - Prologue

Hier, pendant quelques heures, Heures Creuses a été inaccessible. Sans doute un souci d'hébergeur, je n'oserai croire que l'afflux de visiteurs (probable, je n'ai pas d'outil de stats précis) en provenance de la nouvelle sélection de L'Express puisse être à l'origine de ce plantage.

Push_for_free_cheese

Je ne vais pas en rajouter sur l'intitulé étrange de ce classement de l'Express. Versac l'a déjà bien dit. Je ne vais pas en rajouter trop sur la surprise de me voir y figurer : un blog laissé à demi-mort, devenu très personnel, qui parle essentiellement de la naissance de mon fils depuis quelques semaines, sur lequel je me suis toujours montré plus ou moins rétif à l'étalage d'opinions et que j'ai d'autant plus de mal à remplir depuis que la blogosphère déborde d'opinions, le voilà exposé parmi les meilleurs blogs d'opinion ? L'influence était au final un terme bien convenable, maniable et souple en regard de cet 'opinion' autoritaire et froid.

Je vais répondre à ce lecteur déçu et agacé. Je vais lui répondre que ces citations, ces liens, ces listes, nous ne les décidons pas, j'en suis la preuve même : je ne bouge plus, je fais le mort, et me voilà secoué par un réveil des médias sur le sujet blog. Qu'y puis-je ? Nous en sommes même souvent les plus désolés.

MAIS VENONS EN AU POINT

 Fimoculous est un blog américain. C'est, aussi bien dans la richesse de ses liens que dans sa permanente recherche de mise en forme et d'articulation de son contenu, un maître, un modèle, un étalon. Fimoculous est fou de listes, et il a récemment dressé celle des "30 meilleurs blogs que vous ne lisez (peut-être) pas encore". C'est une excellente liste, car Rex est allé chercher, pour la plupart, des blogs vraiment différents, qui savent nous accrocher sur un sujet a priori insipide ou léger, qui inventent un nouveau langage, qui savent jouer de l'outil blog, qui savent creuser leur obsession. Certains sont connus, oui, mais ils ont tous une bonne raison de se trouver dans cette liste.

Card478

J'aimerais faire la même sorte de liste. Dégager des blogs français sous-exposés ou simplement valeureux. Mais surtout des blogs français qui sortent des catégories dans lesquelles on aime aller les chercher (politique, tendances, blogs sur les blogs, geek, et bla et bla et bla). Faire une liste qui nous console de celles que nous trop l'habitude de voir. Qu'ils soient tout en images, fous, obsessionnels, décalés, ou tout bonnement justes, mais surtout qu'ils donnent une image différente de cette blogosphère, ils m'intéressent. Utilisez donc les commentaitres, et aidez-moi donc, proposez et faites passer.

05 décembre 2006

Pas influent, juste juste

Tiens, puisqu'on en parle. Ce Noël, vous avez le choix :

- d'un côté, une pelletée de blogueurs qui profitent bien du bel appareil qu'on leur a offert, et finissent tous, ces influents, par parler du même, et par ne pas tant en faire une critique objective que de relater les mondanités accompagnant leur activité d'influenceur.

- d'un autre côté, des journalistes baclant, faute de temps, leurs dossiers shopping de Noël (je sais ce que c'est / et il y a des exceptions, par exemple l'excellent guide du Point). Des spécialistes piochant à qui mieux mieux dans l'avalanche de communiqués de presse qui les noie chaque matin depuis deux mois, finissant par écrire comme on leur a dit, que 10 millions de pixels c'est trop génial et oublient qu'ils ont trouvé dégueulasses les quelques photos qu'ils ont faites en test.

Canonstuff

Bref, c'est pas la panacée. Et puis voilà. Un blogueur, qui ne se déclare pas influent, qui ne court pas après les mondanités marketing et les prêts produits ni n'est pourchassé par les attachées de presse. Un gars qui est juste passionné, connait son sujet, a un certain talent rédactionnel et une bon sens de la mise en forme, et qui écrit un long papier en forme de vrai / faux, qui est une merveille de clarté, de sincérité, avec une poincée de subjectivité sur le délicat sujet de la photo numérique.

Ce blogueur, il s'appelle Monsieur Lâm. Le papier qu'il a écrit s'appelle "Démystifions la photo", et les journalistes blasés comme les blogueurs wannabe devraient tous s'en inspirer.

Je ne m'exclus pas. En le lisant, je me trouve usé, et je me découvre jaloux. Félicitations Lam.

Revenir, pourquoi ?

Etrange. Etrange de monter dans le bus, encore engourdi par la micro-sieste imposée par les tremblements du métro, de feuilleter le 20 Minutes que l'on nous avait tendu quelques minutes auparavant, et de voir son blog cité parmi les "influents" dans une maigre colonne à droite de la page de droite, par un journaliste ami et confrère blogueur estimé. On se dit merci et pourquoi à la fois. On cherche, on invoque, pour soi-même, toutes les raisons possibles, l'amitié, l'estime, la paresse, le clin d'oeil. On en vient même à se demander si le journaliste n'essayait pas ainsi de réveiller ce blog endormi. On a des idées farfelues avant son premier café.

Influent ? Je l'ai peut être été. Je le suis peut être encore, mais si c'est le cas, je le suis ailleurs. A condition qu'on ne prenne ce mot qu'à la légère, qu'on ne lui accorde pas trop d'importance, comme certains ont tendance à le faire aujourd'hui, qui s'imaginent que le blog suivi peut influencer crassement ses lecteurs, qui se fourvoient en imaginant que l'influent est influençable, le prescripteur manipulable et qu'on ne pourrait blâmer quand on voit combien certains s'empressent de chroniquer le moindre appareil qu'on leur a permis - ô suprême honneur - de caresser, voir de mettre dans sa besace. Ils ont raison quand on voit que certains blogueurs en ont quasi fait profession, et que derrière eux une meute d'aspirants influenceurs court, haletante, la bave aux lèvres, brandissant leurs audiences en espérant faire partie du prochain mailing. Bref, même si un peu léger, le billet de Fred Cavazza sur le sujet a donné un coup de pied dans la fourmillère, et c'était nécessaire. Et les commentaires à ce billet de Loïc Le Meur illustreront parfaitement mes propos.

Bref, trop de distance tue l'influence. On se retire. Pour de bonnes raisons (virtuelles ou non) Et pendant ce temps, ça vit. Les barons n'en rigolent même plus, de ce rang qu'on leur a donné. Et les boîtes marketing inondent d'invitations et concours produits. Et les sites se multiplient qui glosent sur le deux pont zéro. Et on voit des clans, et on voit des stars et trois wannabe par star, et on voit passer des soirées, on voit gonfler des sujets, des blogs politiques s'y croire, des blogs politiques nous donner envie d'y croire. On glisse, on lit, on reste fidèle, mais le regard fuyant. Et l'on se demande comment revenir. pourquoi revenir. Revenir pour soi, pour les autres, pour l'histoire, pour la gloire, allez savoir.

Nomoreheroes


Peut être changer de design. Ça motive, généralement. Mais ça prend du temps.

01 décembre 2006

Loïc le Meur dort sans pyjama

... et avec son mac. Après avoir refusé un vidéo chat, voilà son excuse : Image_1_2