15 octobre 2007

BienBienBien, c'est Bien


chryde2 | lien permanent | commentaires (1)


Ecoutez le nouvel album des Shout out ouds


Musique | lien permanent | commentaires (0)


07 mai 2007

Jeune entrepreneur cherche nouveau boulot. Disponible illico et très motivé.


What the... ? | lien permanent | commentaires (0)


22 avril 2007

Les docteurs fument des Camels !


Kitsch | lien permanent | commentaires (0)


Onze façons d'améliorer les performances de votre mac.


Mac | lien permanent | commentaires (0)


La plus belle, la plus drôle, la plus fine des consignes de vote a été donnée par The Lazy Sunbather. Ecoutez bien les paroles...


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


Mesurer la pollution des autombiles avec un gros ballon gonflable. Une belle idée de WWF.


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


02 avril 2007

Ces photos qu'on aurait aimé prendre, on peut aussi les raconter :  Unphotographable


| lien permanent | commentaires (0)


15 mars 2007

Tremble Digg, tremble Le Monde,  MySpace News arrive. Et ce n'est même pas une blague.


| lien permanent | commentaires (1)


14 mars 2007

David Sylvian est non seulement un excellent musicien, c'est aussi un bon photographe


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires gratuits (et "la plupart" dans le domaine public", qu'ils disent)


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Au milieu d'un océan de flou,  Google Maps a repéré une caravane dans le désert.


Photo | lien permanent | commentaires (2)


05 mars 2007

La plus belle interface web du moment est sur [Self Titled].


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Allez, comme à TechCrunch 25 startups to watch, selon CNNMoney


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Ces Américains qui aiment leurs flingues.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Cartoon Brew, un blog sur le dessin animé, la BD, très bien documenté


Blog | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires libres d'accès sur Google Video.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Les petits bonhommes des passages piétons s'animent. Dommage que ce soit une pub.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Des photos, en macro, d'insectes écrasés contre des pare-brises.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Un agrégateur d'articles et de conseils sur le design et la gestion de weblogs : Weblog Tutorials.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


26 février 2007

Toi aussi joue à Lost : Fais toi même tes étiquettes Dharma Initiative


Fun | lien permanent | commentaires (1)


De chics hôtesses de l'air d'une autre époque


Cute | lien permanent | commentaires (0)


12 février 2007

Quand un bon journaliste se sert à merveille de la liberté de ton du blog... Quand Sarkozy fait son marché


A lire | lien permanent | commentaires (1)


Tout le monde l'aime, c'est normal, c'est une idée géniale : The Folding Chair.


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Les lieux mythiques de Twin Peaks photographiés en réel : In Twin Peaks, WA.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from chryde. Make your own badge here.














« mai 2005 | Accueil | juillet 2005 »

29 juin 2005

500 Inrocks et les miens, les miens...

Je me souviens de ce numéro 1, Léonard Cohen en couverture,que j'avais lu dans les escaliers du lycée privé où je faisais mon hypokhagne. Du numéro 3 qui m'avais permis de ratrapper un retard honteux sur les Boo Radleys, du numéro 8 avec Rocard, qui fut le seul jamais acheté par un autre membre de ma famille, de cette photo ridicule de Jeff Buckley en couverture du n°16 aussi. Après le n°27, j'ai bouffé du Echenoz comme jamais.

Dans le n°47 et quelques autres, il y a mon nom. J'étais stagiaire, un assez mauvais souvenir dont je suis en partie responsable. Ce n°47, je m'en souviens, avec Nos années sauvages en couverture. Il y avait eu une énorme bourde à l'impression, deux pages avaient été inversées sur l'ouverture d'un article, ce qui donnait au final une photo coupée en deux, un texte au milieu, un effet involontaire étrange et joli.

Inrocksmeli

Et puis lentement, les liens se sont distendus. Certains numéros ont continué de me marquer : les Unshuttables, à la veille de la première élection remportée par Tony Blair (101), qui a longtemps trainé dans le trois pièces que je partageais avec Manu et Fred. Celui sur la mort de Jeff Buckley (108), bien sûr, j'en ai des frissons rien qu'en regardant la couv. Celle sur Kerouac (137), tombée pile au bon moment, le rendez-vous annuel du numéro "rentrée rock" dans lequel JD Beauvallet faisait rêver pour l'année avec plein de groupes encore en cocon, le numéro 200 et ses pépites cachées, le n°350 sur New York un an après le 11 septembre, le n°370 avec mon copain Sidi Ali sur la couv, le n°437 arrivé bien bien trop tard, les Inrocks parlant du mp3 un peu profondément pour la première fois en avril 2004.

Au final, on a beau ne plus le lire beaucoup, trouver qu'il a parfois fait trop de compromis, vendu des couvs, un peu trop renoncé aux reportages et au défrichage musical, on a beau trouver qu'il nous ressemble moins que par le passé, il faut reconnaître que c'est énorme.

Tout ce qu'ils ont vu, rencontré, découvert, traité, la façon dont ils ont grossi, comment ils ont du gérer tout ça, comment cela doit être difficile. Pour avoir accompagné ma jeunesse, pour être en partie responsable de ce que je suis et aime, surtout pour votre ténacité, ne serait-ce que pour ça même, chapeau bas, Les Inrocks.

Et merci Pierre de m'avoir fait rire, ce matin dans le métro, avec ton article d'intro au numéro anniversaire.

28 juin 2005

Nouveau métier

BloodonpodNous partîmes avec bel espoir d'un budget confortable et l'envie de faire une identité graphique digne de ce nom, une interface live qui déchire.

Nous avions pris contact avec des gens dont nous aimions le travail, nous nous tenions prêt à leur dire de commencer le travail, dès que le budget était validé. Puis le budget a rétréci, rétréci, sans jamais être validé, l'échéance approchait, jusqu'à ce que le budget soit si petit qu'il nous allait nous falloir bricoler pour pouvoir rémunérer un minimum un graphiste nouveau qui allait devoir nous aider en un temps inhumain. Surtout qu'expliquer ce que je voulais, quel boulot...

Pendant ce temps, un graphiste qui nous avait aidé dans le temps nous appelait, mais il était tard, et... et merde. Quel embarras. Pas mal de gens se sont pris les pieds dans mon tapis, je m'en excuse ici, collectivement.

J'apprend un nouveau métier, à jongler avec de nouvelles contingences, à définir de nouvelles exigences, à tenir des délais. Ces deux derniers sont les plus durs. Les délais, c'est dans mes gênes. Mais dire ce que l'on veut sans être capable de le faire, définir quelque chose qui ne se dit pas et qu'on ne peut pas dessiner à quelqu'un dont c'est le métier, mon Dieu...

Bref. C'est encore du bel amateurisme. Mais l'enthousiasme est là. Mercredi 6, on se battra avec des iPod, et ce sera comme à la maison... Merci de venir, ça va être TRES sympa.

24 juin 2005

Ton film avec des bouts en moins

Je ne suis pas critique de ciné. Mais si je l'étais, je serais TRES énervé par ce genre d'invitation.

Island_verso1

On en souhaiterait presque que le montage ne soit pas bouclé. Parce que si c'est pour éviter le piratage du film (ça leur fait peur, la preuve ci-dessous), c'est monstrueux. La protection d'un copyright au détriment de l'intégrité d'une oeuvre, chapeau...

Island_avertissement

Lire la suite "Ton film avec des bouts en moins"

23 juin 2005

Le blogueur fou, le retour

Il y a quelques semaines, j'avais reçu un mail d'un inconnu qui me proposait d'aller voir son blog et de faire un échange de lien si je le trouvais bien. Je n'aime pas l'idée d'échange de liens, et je le trouvais un peu trop direct et péremptoire. Je n'ai donc pas donné suite. Je n'étais visiblement pas le seul à être gêné : il avait envoyé le même mail à de nombreux blogueurs, dont Christophe Ginisty qui s'en était ouvertement plaint.

Mais ce n'était que la première vague. J'ai reçu sur mon adresse professionnelle un nouveau mail de lui. Encore plus rentre dedans, vu qu'il est passé à l'impératif :

Allez à cet adresse (...) vous y trouverez le blog le plus sulfureux et plein de révélation du web vous pourrez en parler dans vos médias.   
J'ose espérer qu'il y a du second degré. Mais j'en doute, vu la liste des destinataires de ce mail : Edwy Plenel, Serge July, Laurent Amalric, Gilles Schneider, Ockrent, Fogiel, les rédacteurs, rédacteurs en chef et services de relations lecteurs des rédactions de Libération, Le Parisien, Métro, RFI, RTL, Le Monde, le Figaro, tf1, France 2, France 3, LCI, Charlie Hebdo, Le Canard Enchaîné, Indy Media...  Le plus drôle c'est qu'aujourd'hui, en tête de son blog, un long billet sur son chat suivi d'un verbatim de Sarkozy. Ça dépote, en effet.

Mais si ce n'était que drôle et pitoyable... Seulement voilà : l'adresse mail depuis laquelle ce "communiqué" a été envoyé est la même adresse depuis laquelle parvenait à l'ensemble de la presse de longues, éreintantes et racistes diatribes contre Dieudonné au plus fort de l'affaire du même nom. La même adresse que celle du créateur d'un skyblog qui a été désactivé par Skyrock en raison de la teneur de ses propos. Sur Indymedia, il a en réaction  traitée la radio de mafia "fasciste et pétainiste". (Je ne cautionne en rien cette longue et folle diahrée, bien évidemment). Quelqu'un de pas bien, en somme.

Je ne mets donc pas son adresse en lien. Je veux le laisser dans son trou.

Lire la suite "Le blogueur fou, le retour"

Mon esclave s'appelle stagiaire

Parce qu'une entreprise qui ne propose qu'un stage, au mieux indemnisé 30 % du Smic, à des jeunes diplômés qui totalisent parfois cinq ou sept ans d'études supérieures, et trois ou quatre stages déjà, cette entreprise comprend-elle vraiment la «valeur travail» ? Un travail n'est-il pas censé être rémunéré ? Est-il bien normal qu'en France autant de jeunes soient légalement exploités par les entreprises ? Est-il est normal que cette main-d'oeuvre réalise gratuitement le travail d'une secrétaire normalement payée au Smic, voire carrément celui d'un collaborateur payé beaucoup plus ?

Exhausted

Depuis le temps que je rêvais de lire un papier comme celui-ci, quelqu'un qui évoque enfin ce pervers confort des entreprises modernes  : les stages, exploitation légale,  normalisée, acceptée. Mais exploitation quand même. C'est un courrier des lecteurs de Libé, c'est à lire d'urgence, c'est remarquable.

22 juin 2005

Tom Cruise est le mal

Riskybusiness4
Votre petite soeur, votre coiffeur, PPDA, la dame a côté de vous dans le métro vous l'a probablement appris : Tom Cruise a trouvé nouvelle chérie, Katie Holmes, brunette fadasse et obéissante à la carrière jusqu'ici invertébrée. Ce ne pourrait être qu'un maillon de plus dans la chaîne des passades amoureuses du gratin, au mieux un coup de foudre le nez plein de poudre, au pire un marriage arrangé pour maintenir le buzz. Mais non, c'est bien plus que cela, c'est passionnant. Tom Cruise est méchant. Evil.

Si vous avez lu sur l'épaule de votre voisine ou regardé le JT jusqu'à la fin, vous devez savoir qu'il a fiancé la Katie en haut de la tour Eiffel, à l'aube. Vous n'êtes pas sans ignorer, non plus, que les soupçons les plus sérieux pèsent sur ce mariage, qui n'aurait servi qu'à une chose : convertir la demoiselle à la scientologie. C'est réussi : Katie Holmes a accepté d'être la fière descendante d'extra-terrestres au grand coeur, vénère L. Ron Hubbard, va avoir de plus jolis rôles et faire don mensuel de quelques uns de ses millions à la secte.

Aux Etats-Unis, certains ne supportent pas l'idée d'une innocence ainsi sacrifiée : "Free Katie", donc.  Mais voilà seulement la partie émergée de l'Iceberg.

CruisehandshakeLe nouveau magazine Radar nous apprend ainsi qu'avant Katie, Tom avait courtisé pour son église les petites Lyndsay Lohan, Jessica Alba et... Scarlett Johansson. Celle-ci raconte à quel point ce fut flippant : rencontre dans le Centre des célébrités de la Scientologie (sic !), deux heures dans une salle surchauffée, qui furent passées à vanter la secte, avant que Cruise n'ouvre une porte vers une autre salle, où plusieurs pontes scientologues l'attendaient, déjà attablés. La pauvre a fui, et a quelques jours plus tard annulé sa participation à Mission Impossible : 3.

Et s'il n'y avait que ça. Mais cette folle danse païenne dans l'émission d'Oprah Winfrey ? La façon dont il tient sa future ? Sa réaction face à un arroseur britannique, faussement calme, comme s'il essayait de le contrôler par la pensée ? Et puis la similitude entre l'affiche de la Guerre des Mondes et la couverture d'un livre de Ron Hubbard ? Mon Dieu ! He's a monster !

Merci Tom. Tu pimente l'actualité people, tu me donnes envie de lire Voici et les blogs de gossip, il y a enfin un vrai méchant au pays des coucheries, des téléphones gratuits, des gros bateaux et des poignards dans le dos. Tom, grand génie du divertissement. Ce gars, c'est Hollywood.

Lire la suite "Tom Cruise est le mal"

21 juin 2005

Parisist, crash test

CerclemurLa fête de la musique. Les gens qui ont un groupe amateur ne pensent qu'à ça depuis trois semaines, les groupes établis estiment avoir le droit, ce soir là, de bacler leur concert. Les moins de 18 ans sont très excités, les plus de 18 ans ont peur de ne pas l'être tant que ça, les plus de 25 se préparent à la rater, et moi j'aimerais que les terasses soient plus tranquilles.

Et puis une fête de la musique qui a commencé avec la nouvelle de l'annulation du concert que je voulais aller voir demain, je ne suis pas trop pour. Ce soir, donc, je vais la jouer tout tranquille. Soir d'été. Peut être me laver la tête.

Parce que le chemin vers le Fight Pod est semé d'embûches. Parce qu'un peu partout, on avance tout doucement. Aujourd'hui, nous avons décidé, DW et moi, de rendre publique la bêta de notre site parisien.

C'est Parisist, c'est encore un crash test, on a beaucoup à faire, nous prenons encore les volontaires et les critiques. Merci de vos encouragements et de vos coups de pied au cul.

20 juin 2005

Le blog du premier matin

Pessinblog

Dans le Monde 2 de dimanche dernier. J'aime Pessin.

18 juin 2005

Merci Agent Airhole

50
 
 
 Enfin un sauveur, enfin un homme qui n'a peur de se moquer ni de la bonne pensée des Nonistes, ni de la bonne pensée des ouiistes. Enfin, l'agent AirHole est là, et va sauver la France de son marasme. Passez le prologue, appréciez, revenez, soutenez notre héros. (Et moi je dis merci à mes amis d'AEIOU).

 
 
 
100 Jours pour y croire

 
 
 

17 juin 2005

Ne lisez pas mon livre

C'est fou ce qu'on peut trouver dans les commentaires d'Amazon. Il y a un an, un bug affichait l'identité des auteurs de commentaires, révélant ainsi que les écrivains vantaient souvent sous couvert leurs propres oeuvres. Là, je tombe sur un autre commentaire d'auteur, qui vous dissuade d'acheter son bouquin.

Si l'on cherche sur l'Amazon américain le livre The Anarchist Cookbook, on tombe sur un mot de l'auteur, qui vous explique que ce livre, il l'a écrit en 1967, qu'il fumait de la drogue et croyait au communisme et fréquentait des gens bizarres. Depuis, il a couché avec une dame et a éduqué des enfants, fait des études, il va à l'église, et considère que ce livre était "le malheureux produit de ma colère adolescente et de la perspective d'aller au Vietnam, me battre dans une guerre en laquelle je ne croyais pas".

Anarchy

Bref, il a essayé de faire disparaître son livre, d'en stopper la publication, mais il n'avait pas le copyright sur celui-ci. Et pire encore, l'internet a réveillé l'intérêt du public pour son ouvrage. Voilà un auteur réduit à demander à son public de ne pas acheter son livre, Beigbeder qui déboulerait à la Fnac Montparnasse pour vous cacher l'édition de poche de 99F.

Il faut le comprendre aussi. Il ne dit pas juste merde, dans ce livre, il donne la recette des cocktails molotov, des bombes artisanales, plein de choses moyennement sympathiques. Les commentaires qui suivent sont à cet égard assez drôles. L'un des lecteurs explique l'avoir adoré gamin, mais en le relisant, "le seul passage utile est celui sur la drogue". Pour un autre, "on trouve sûrement de meilleurs conseils pour fabriquer des explosifs sur le net". Un bonheur.