15 octobre 2007

BienBienBien, c'est Bien


chryde2 | lien permanent | commentaires (1)


Ecoutez le nouvel album des Shout out ouds


Musique | lien permanent | commentaires (0)


07 mai 2007

Jeune entrepreneur cherche nouveau boulot. Disponible illico et très motivé.


What the... ? | lien permanent | commentaires (0)


22 avril 2007

Les docteurs fument des Camels !


Kitsch | lien permanent | commentaires (0)


Onze façons d'améliorer les performances de votre mac.


Mac | lien permanent | commentaires (0)


La plus belle, la plus drôle, la plus fine des consignes de vote a été donnée par The Lazy Sunbather. Ecoutez bien les paroles...


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


Mesurer la pollution des autombiles avec un gros ballon gonflable. Une belle idée de WWF.


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


02 avril 2007

Ces photos qu'on aurait aimé prendre, on peut aussi les raconter :  Unphotographable


| lien permanent | commentaires (0)


15 mars 2007

Tremble Digg, tremble Le Monde,  MySpace News arrive. Et ce n'est même pas une blague.


| lien permanent | commentaires (1)


14 mars 2007

David Sylvian est non seulement un excellent musicien, c'est aussi un bon photographe


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires gratuits (et "la plupart" dans le domaine public", qu'ils disent)


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Au milieu d'un océan de flou,  Google Maps a repéré une caravane dans le désert.


Photo | lien permanent | commentaires (2)


05 mars 2007

La plus belle interface web du moment est sur [Self Titled].


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Allez, comme à TechCrunch 25 startups to watch, selon CNNMoney


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Ces Américains qui aiment leurs flingues.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Cartoon Brew, un blog sur le dessin animé, la BD, très bien documenté


Blog | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires libres d'accès sur Google Video.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Les petits bonhommes des passages piétons s'animent. Dommage que ce soit une pub.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Des photos, en macro, d'insectes écrasés contre des pare-brises.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Un agrégateur d'articles et de conseils sur le design et la gestion de weblogs : Weblog Tutorials.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


26 février 2007

Toi aussi joue à Lost : Fais toi même tes étiquettes Dharma Initiative


Fun | lien permanent | commentaires (1)


De chics hôtesses de l'air d'une autre époque


Cute | lien permanent | commentaires (0)


12 février 2007

Quand un bon journaliste se sert à merveille de la liberté de ton du blog... Quand Sarkozy fait son marché


A lire | lien permanent | commentaires (1)


Tout le monde l'aime, c'est normal, c'est une idée géniale : The Folding Chair.


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Les lieux mythiques de Twin Peaks photographiés en réel : In Twin Peaks, WA.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from chryde. Make your own badge here.














« février 2004 | Accueil | avril 2004 »

30 mars 2004

Les machines

Juste avant d'aller dormir, on tombe sur un site beau, étrange, onirique et industriel à la fois, faussement désuet, un univers naïf progressivement pourri par les machines. Déroutant, enchanteur, je ne sais trop : Budapest Digitalized.

RIEN A VOIR : Les mails de Noos ne fonctionnent plus, merci de passer par le formulaire pour m'écrire.

29 mars 2004

Bas bleu

Il s'est passé quelque chose dimanche soir. Lundi matin, même la salle de pause n'était plus la même.

C'était un vote sanction, tout le monde est d'accord. Mais je me demande si la sanction portait sur le seul fond, sur les choix de Raffarin et son équipe. La forme a joué, l'UMP a été puni d'avoir été si arrogant, suffisant, dédaigneux. Non seulement l'action méprisait ceux plus bas, mais elle était à chaque fois nappée d'un petit dédain précieux. Pan dans les dents.

25 mars 2004

La chronique, c'est pas pour les retraités

Le Monde 2, depuis qu'il est hebdomadaire, s'est rapidement glissé dans mes petits rituels du week-end. Cela tient bien sûr à ce qu'il accompagne parfaitement le café du début d'après-midi, que feuilleter ses pages photos est un moyen assez tranquille d'attendre que la gueule de bois passe. Mais cela tient aussi à ce qu'il s'ouvre sur quatre délicieuses pages de chroniques de merde, et dieu sait ce que j'aime les chroniques de merde.

Le Monde 2 a fait fort. Passent les digressions hebdomadaires, certes précieuses et surtravaillées (mais pas trop cons) d'Edwy Plenel. Passent également les notules de Christian Colombani, assez fines. C'est après que ça se gâte. Chaque semaine, nous avons donc droit à trois chroniqueurs fadasses, sans aucune originalité, qui nous donnent l'impression d'avoir rédigé leur papier entre deux cafés à 3,5 €. (attention, c'est long)

Lire la suite "La chronique, c'est pas pour les retraités"

24 mars 2004

A E I O U

Un nouveau blog communautaire était à l'essai depûis quelques jours. Je faisais partie de l'équipe de testeurs, je ferai partie des rédacteurs de ce projet : ça s'appelle A E I O U, c'est le blog monté par l'équipe du plus que recommandable webzine Fluctuat. Ça s'annonce très bien, riche, original, sérieux, pluriel, comme un Permalien - | Commentaires (0) - Envoyer par e-mail

23 mars 2004

Bilan du premier tour des régionales

Avec retard

19 mars 2004

Ridicules publicitaires

Quoi que l'on pense du mouvement des antipubs qui, des semaines durant, ont lacéré, barbouillé, arraché et noirci les affiches publicitaires du métro parisien, on ne peut qu'avoir un regard mi-consterné, mi-amusé face à ce qu'elle a engendré, de la part d'entreprises et de publicitaires qui, semble-t-il, n'ont rien compris à l'affaire.

Résumé. Les barbouilleurs ont barbouillé, des semaines durant, rassemblant pêle-mêle des revendications légitimes, des poussées de contestation épidermique, des détournements inventifs ou des tags immatures. La mansuétude de Metrobus, régie publicitaire de la RATP, ne fut pas grande. Vite, on les interpella, on fit interdire leur site, on tenta de punir leur hébergeur, on leur fit grand procès largement médiatisé. Jusque là, rien d'autre qu'une bataille outrancière entre des acteurs qu'on connaît bien.

Puis, peu à peu, le n'importe quoi, le dialogue de sourds, le mélange des genres. On voit Beigbeder défendre les antipubs au tribunal, puis Beigbeder conspué par les même antipubs. On voit MetroBus ne pas comprendre que c'est une révolte qui est en cours, pas un besoin de s'exprimer, et offrir 47 espaces d'expression libre aux antipubs. Plus fort encore, quelques jours après le début du procès, plusieurs associations ont acheté des espaces publicitaires dans les couloirs de la station de métro Belleville pour y afficher des affiches... contre la pub. A se demander s'il s'agit d'une réappropriation ou du serpent qui se mord la queue...

Le dernier épisode en date est le plus drôle. Les publicitaires d'Hemisphère Droit, petits malins, ont vite vu dans cette affaire un bon coup à récupérer. Ils ont donc proposé à Last Minute de mettre de faux tags sur les affiches de leurs nouvelles campagnes. Et du meilleur goût : sous un slogan promettant "50 spectacles à moins de 50%", un tag "avec 100% d'intermittents". Sous "La république Dominicaine au plus bas prix", un tag "La république n'est pas à vendre". Bien évidemment, le communiqué de presse parle d'une "note d'humour et d'autodérision sur la marque".
Quand on pense que des publicitaires déclaraient que les antipub les poussaient "à être meilleurs". On en est loin.

La campagne ne sera pas diffusée. Car il fallait que quelqu'un s'oppose à cet campagne vulgaire et récupératrice, pire qu'une insulte aux antipubs. Devinez qui ... MetroBus.

Tous ensemble donc, rassemblons-nous pour leur dire des gros mots

18 mars 2004

En attendant plus long

Envie de rapidement ôter mes doigts du clavier (même si le soleil se couhe encore trop tôt pour me laisser profiter de lui), mais quand même...


  • Pas forcément eu le temps d'écrire beaucoup parce que je me penche sur un nouveau projet, bien excitant vu ce que j'y ai vu, vu les quelques phrases échangées avec ceux qui le lancent. Ce n'est pas un grand mystère, personne ne vous en voudra si vous l'apprenez avant le lancement, mais bon, pas encore de lien. Disons juste que c'est un chouette site qui a décidé de rajouter /blog à son URL. Et promis, ça promet.
  • D'ailleurs (après j'arrête les indices), j'y ai écrit un petit truc sur cette découverte fascinante : les bonus multimédia existaient déjà à l'époque des vynils. Prenez un ZX Spectrum, un ancien leader des Buzzcoks, vous obtenez XL-1, dix minutes de sons bizarres qui, si on les enregistraient sur une cassette pour les charger sur l'ordi, faisaient une sorte de screensaver lo-fi.
  • La bonne nouvelle du jour : y'a un nouveau Jarmush qui sort bientôt. Avec Benigny, Iggy Pop, les White Stripes et surtout un dialogue entre RZA et Bill Murray. Seul souci, il s'appelle Coffee and Cigarettes (lien vers la bande annonce). Juste quand il faudrait que j'arrête.
  • Si vous avez écouté trop de musique, allez chercher les sons de Audible Frequency, ça change.
  • Et puis c'est pas parce que c'est le printemps qu'il faut faire n'importe quoi avec son cerf-volant.
  • Allez, ne buvez pas trop, ça pourrait vous jouer des tours. A demain.

17 mars 2004

Ragalet

Il fait trop beau pour avoir à écrire. Alors, je me suis contenté de raconter une soirée un peu magique sur la Blogothèque

15 mars 2004

Correctifs espagnols

L'information va très vite. Quelques heures à peine après la rédaction de mon précédent billet sur les attentats de Madrid, la piste Al Qaïda s'étoffait. Elle devenait de plus en plus sérieuse, les indices étaient chaque heure plus nombreux et plus consistants, mais le gouvernement espagnol continuait de privilégier l'hypothèse d'une action de l'ETA. Ce lundi matin, on peut lire que non seulement Aznar et consorts la privilégiaient mais qu'ils donnaient instruction aux médias, aux ambassades, de la défendre. Jeudi soir, les Espagnols étaient dans la rue pour dire leur ras-le-bol de l'ETA. Vendredi matin, ils étaient toujours dans la rue, mais condamnaient, outre la violence, les manipulations du gouvernement. En quelques heures, ce que j'avais écrit, aussi convaincu que maladroit, était caduc. J'estimais qu'il ne fallait pas blâmer le "réflexe" ETA. L'entêtement intéressé est, lui, plus que condamnable.
Lundi, ce gouvernement a été sorti, débouté. Il le méritait. C'est une belle chose que de voir le pouvoir des urnes, de constater que le peuple peut encore agir, punir ceux qui lui mentent.

12 mars 2004

Dénoncer, ne pas accuser

A travailler dans l'information, on se façonne, presque malgré soi, une carapace discrète, qui ne laisse affleurer que quelques émotions timides face aux horreurs qui défilent sur le fil AFP. L'attentat de Madrid ne m'a frappé que ce matin, sous la douche. Hier, il y avait toutes ces photos, wagons éventrés, corps, regards perdus, ces files de voyageurs soufflés par ce qu'ils viennent de vivre. Mais ce n'étaient que des images, à choisir, à jauger, celle-ci assez parlante, celle-là trop violente, cette autre on dirait du Goya... Point de cynisme, mais le drame comme un matériau que l'on a pour métier de travailler, de décortiquer, en essayant au possible de garder la tête froide... jusqu'à ce que l'émotion soit cloisonnée avant qu'on ait eu à lui demander.

Le lendemain est toujours plus difficile. C'est là que je prends conscience. C'est là que je pense à eux. Mais c'est là aussi qu'il faut commencer à ouvrir grand la bouche, tendre le menton vers le haut pour accueillir l'entonnoir des rumeurs, des spéculations, des avis contradictoires. Et c'est sans doute le plus difficile.

Bien évidemment, comme pas mal de monde, j'ai pensé à la date, je me suis dit "tiens, un 11". Mais cette pensée s'est vite évaporée. Et je n'imaginais pas que Libé, dans son courrier des lecteurs, oserait publier les délires paranoïaques d'un internaute, qui a tout de même pris la peine de calculer que l'attentat avait eu lieu 911 jours après le 11/9 : "Je trouve la coïncidence un peu grosse pour être seulement fortuite", écrit-il... Sans commentaire.

Dès hier soir, on commençait à lire des billets expliquant que la piste ETA était trop énorme, des papiers déjà assortis d'erreurs (Quand j'ai écrit le papier, l'information du démenti de l'ETA n'était pas passée, toutes mes excuse à Impasse Sud). Aujourd'hui, la piste Al Qaïda existe, elle est sérieuse. Mais la seule chose que l'on puisse dire, c'est que l'on ne sait pas. Je trouve immature, et insultant pour les Espagnols d'affirmer que la dénonciation de l'ETA était facile et profitable au gouvernement du pays. Faut-il rappeler que des millions d'Espagnols ont manifesté dans les rues du pays en dénonçant l'organisation séparatiste ? Ils n'étaient pas manipulés par leurs politiques. Même s'ils s'étaient trompés, même si ce n'est pas ETA, leur colère a une histoire qu'il s'agirait de ne pas oublier, nous Français qui avons peu souffert de ces violences : cela fait près de 30 ans que l'ETA fait couler le sang dans toute l'Espagne, 30 ans que les Espagnols manifestent contre cette organisation.

Certes, l'enquête rend plausible la responsabilité d'Al Qaïda, d'un de ses faisceaux, ou d'un groupe obscur se revendiquant comme en faisant partie : le côté aveugle et massif, la mystérieuse camionnette, les menaces préalables... Mais il ne faut pas non plus oublier que nombre d'indices permettent encore d'étayer la thèse ETA : les tracts, le sac à dos, l'explosif utilisé, les arrestations précédentes, les élections à venir. On ne sait pas. Et si oui, il faut critiquer certains journalistes qui se sont jetés sur la thèse ETA, il ne faut pas féliciter pour autant ceux qui privilégient aussi aveuglément la piste islamiste.

La théorie du complot est en passe de devenir la normalité. Il est étonnant de voir qu'après le 11 septembre, il était de bon ton de mettre en doute la responsabilité d'Al Qaïda et qu'aujourd'hui, c'est exactement l'inverse. Parce que trop de personnes prennent comme point de départ la réaction gouvernementale. Partant de l'a priori selon lequel un gouvernement accusera toujours celui qu'il est confortable d'accuser, et non celui qui semble probable sur des bases rationnelles, on s'empresse trop de prendre le contre-pied des discours officiels. Parce que, c'est bien connu, on nous cache tout, on nous dit rien.

Alors, oui, peut-être est-ce un groupuscule islamiste. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut blâmer et taxer de machiavélisme le gouvernement espagnol qui a privilégié la piste basque. Et surtout, les millions d'Espagnols qui ont suivi. Aujourd'hui, il ne s'agit pas de chercher qui dénoncer, mais de dénoncer ces actes. Et de partager leur deuil.

MAJ : Samedi matin. Lis que la ministre des Affaire étrangères espagnole a donné comme consigne de continuer à déclarer que la piste ETA était privilégiée. Alors qu'elle est de moins en moins probable.