15 octobre 2007

BienBienBien, c'est Bien


chryde2 | lien permanent | commentaires (1)


Ecoutez le nouvel album des Shout out ouds


Musique | lien permanent | commentaires (0)


07 mai 2007

Jeune entrepreneur cherche nouveau boulot. Disponible illico et très motivé.


What the... ? | lien permanent | commentaires (0)


22 avril 2007

Les docteurs fument des Camels !


Kitsch | lien permanent | commentaires (0)


Onze façons d'améliorer les performances de votre mac.


Mac | lien permanent | commentaires (0)


La plus belle, la plus drôle, la plus fine des consignes de vote a été donnée par The Lazy Sunbather. Ecoutez bien les paroles...


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


Mesurer la pollution des autombiles avec un gros ballon gonflable. Une belle idée de WWF.


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


02 avril 2007

Ces photos qu'on aurait aimé prendre, on peut aussi les raconter :  Unphotographable


| lien permanent | commentaires (0)


15 mars 2007

Tremble Digg, tremble Le Monde,  MySpace News arrive. Et ce n'est même pas une blague.


| lien permanent | commentaires (1)


14 mars 2007

David Sylvian est non seulement un excellent musicien, c'est aussi un bon photographe


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires gratuits (et "la plupart" dans le domaine public", qu'ils disent)


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Au milieu d'un océan de flou,  Google Maps a repéré une caravane dans le désert.


Photo | lien permanent | commentaires (2)


05 mars 2007

La plus belle interface web du moment est sur [Self Titled].


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Allez, comme à TechCrunch 25 startups to watch, selon CNNMoney


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Ces Américains qui aiment leurs flingues.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Cartoon Brew, un blog sur le dessin animé, la BD, très bien documenté


Blog | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires libres d'accès sur Google Video.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Les petits bonhommes des passages piétons s'animent. Dommage que ce soit une pub.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Des photos, en macro, d'insectes écrasés contre des pare-brises.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Un agrégateur d'articles et de conseils sur le design et la gestion de weblogs : Weblog Tutorials.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


26 février 2007

Toi aussi joue à Lost : Fais toi même tes étiquettes Dharma Initiative


Fun | lien permanent | commentaires (1)


De chics hôtesses de l'air d'une autre époque


Cute | lien permanent | commentaires (0)


12 février 2007

Quand un bon journaliste se sert à merveille de la liberté de ton du blog... Quand Sarkozy fait son marché


A lire | lien permanent | commentaires (1)


Tout le monde l'aime, c'est normal, c'est une idée géniale : The Folding Chair.


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Les lieux mythiques de Twin Peaks photographiés en réel : In Twin Peaks, WA.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from chryde. Make your own badge here.














« décembre 2003 | Accueil | février 2004 »

30 janvier 2004

Fier parrain

Ce n'était pas simple. C'était dans une salle sous un escalier, papier peint jauni et lambris en ruine. Ils avaient mis là des ordinateurs qui semblaient déjà dépassés lorsque j'étais élève. Il n'y avait pas de rideaux au fenêtres, trop de lumière pour projeter un écran. J'avais pourtant décidé de leur montrer comment faire un weblog, et j'entendais leur prouver qu'on pouvait en faire un outil intéressant. Il allait donc me falloir non seulement lutter contre l'inanité d'une grande partie des weblogs existants, mais aussi tout leur apprendre sur un minuscule écran.

Ils furent quatre fois quinze autour de moi, essayant d'apercevoir ce que je faisais sur un minuscule moniteur. Je leur avais montré quelques weblogs amis ou (et !) intéressants, quelques sites montés sous Spip. Avait suivi une démonstration de quelques outils, regardez comme c'est simple, on peut faire ça et pour faire ça il suffit de faire ça, c'est tout bête.

Je savais que je ne les intéresserai pas tous. Je le savais si bien, que lorsque l'après-midi suivant l'un de mes ateliers, un garçon et une fille sont venus demander que je les aide à triturer leur blog nouveau-né, un étrange sentiment de fierté m'a pris.

A-t-on le droit, à 29 ans, avec trois ans d'expérience dans les pattes, d'avoir cette fierté ? Est-ce que je la mérite seulement, pour n'avoir rien fait d'autre que faire passer passer l'envie ? Quand ce sentiment m'a pris, saupoudré d'une douce petite joie, je me suis posé ces questions. Je me les pose aujourd'hui de moins en moins. Parce que leur site a un joli nom, balbutiant mais déjà accrocheur, touchant, fin, plein de promesses. Parce que l'autre site que j'ai créé pour cette promotion, afin de leur permettre de raconter un voyage à Cracovie, peu à peu se remplit. Parce que quelque chose bouge, parce que quelques personnes s'investissent dans quelque chose que j'ai lancé. C'est vivifiant.

29 janvier 2004

Battons nous pour de meilleurs slogans

"Arrêtons de consommer plus pour consommer mieux"

"Stop ! Réagissons pour une vie meilleure"

L'un de ces slogans a été trouvé par le PS pour sa campagne aux régionales, l'autre est la nouvelle publicité Carrefour. Saurez-vous reconnaître qui fait quoi ?

Tameuf.com

Nerd, ami nerd, tu aimes Internet, et Internet te le rend bien. Grâce à lui, des millions de jolies jeunes femmes à travers le monde ont découvert qui tu étais, ont su voir que derrière le boutonneux qu'elles raillaient dans les couloirs du lycée, il y avait un homme en devenir, une âme, un être qui souffre de n'être aimé que de son clavier.

Elles ont vite compris que grâce à cet outil moderne, elles pouvaient susciter ton désir, assouvir leurs velléités exhibitionnistes, jouer des heures avec toi sans avoir à s'afficher en ta compagnie dans les soirées estudiantines et les bars à bière où elles ont travaillé leur réputation à bavasser autour de bellâtres sans cervelle.

Surtout, il ne leur a pas fallu longtemps pour réaliser que tu étais prêt à payer pour jouer à leur petit jeu (XXX). Tout le monde y est gagnant. Personne ne sait que tu as payé, ce n'est pas très cher, et elles n'ont rien d'autre à faire que se prélasser devant leur webcam et de se toucher la poitrine une fois toutes les deux heures. Une forme de prostitution clean, des "safe whores" qui ne manquent pas d'invention.

Elles ont ainsi trouvé la dernière chose qui te manquait : pouvoir prétendre que tu avais réussi à les séduire. Ça s'appelle tout bêtement des "Imaginary Girlfriend" : une brouette de ces généreuses demoiselles offrent leurs services au plus généreux sur eBAY. Celui qui gagne l'enchère aura droit à des photos cochonnes prétendument prises dans l'intimité du nid d'amour, à de régulières missives romantiques parfumées et "scéllées avec un baiser", ainsi qu'une lettre éplorée chargée de faire passer la fin du contrat pour une douloureuse rupture. Si tu veux vraiment jour les salauds, tu pourras même les noter en public.

Reste aussi calme que possible : elles ont peur des débordements. Certaines prennent bien soin de préciser que c'est "pour de faux". Nerd, on ne peut pas tout avoir, la vie te l'a appris.

28 janvier 2004

Bossa Ever Nova

Ah, jours gris, vent froid, une neige qui ne reste même pas, des amis partis à Rio, et la nostalgie de cette ville revient. Elle est aujourd'hui aidée par la découverte de BossaEverNova, site didactique et ludique sur la musique du même nom. Un réalisation parfaite, animations nonchalantes en Flash inspirées des pochettes Elenco, une petite radio des plus grands tubes Bossa, une belle galerie photo... Dommage que les textes (nombreux) soient en brésilien. Le plaisir n'en serait que plus grand...

Pour encore plus de Brésil, vous pouvez vous rendre sur Bum-bum.tv

Le coup du poulet

A l'heure où la grippe aviaire réveille en nous des peurs ancestrales, conduisant des pays à détruire par milliers leurs volailles, il faut rendre hommage à ce beau métier, égorgeur de poulets. Ça tombe bien : un documentaire vient d'être réalisé, qui suit la vie d'un abbatoir à poulets. Le film s'appelle This is our Slaughterhouse. Réalisé par un designer élevé dans une ferme, il entend montrer que même quand on passe sa journée à tordre le cou à de la volaille, on peut se montrer chaleureux, vrai, tendre. L'abattoir, c'est une famille.

Pub Honda, le retour

Avec des mois de retard, la magnifique pub-domino pour Honda arrive sur les écrans français. Vu qu'il ne faut jamais laisser passer une occasion de se faire un peu de clics, voici un lien vers ce que j'avais écrit à l'époque là-dessus (Inclus, un lien vers la vidéo, vers une parodie, tout ça...)

26 janvier 2004

Faible adieu... (publicité)

Il y eut tellement de soirs passés ensemble que je ne saurais plus dire quel fut le premier, quelle nuit me vit pour la première fois te croiser et te faire venir à moi. Je serais même incapable de dire si, ce moment où je t'ai pour la première fois portée à mes lèvres, je t'ai aimé immédiatement ou s'il nous a fallu une période d'apprentissage, si ton goût frais se posant sur ma langue me fit t'adopter sans condition : sans doute les amis y furent pour beaucoup. Ils t'aimèrent aussi vite, et les voir partager mon enthousiasme ne fit que renforcer celui-ci.

Nous avons depuis passé d'innombrables soirées ensembles. Toi, moi, mes amis. Mon chéquier porte la marque de ces nuits partagées, tu y es seule avec mon loyer. Je t'ai présentée à de nombreuses personnes, leur ai parfois forcé un peu la main pour qu'elles t'accueillent dans notre groupe, mais ne l'ai jamais regretté. Ce furent des soirées mémorables, chaleureuses et joyeuses. Ta douceur, ta fraîcheur nous faisait nous sentir plus légers. Tu nous rendais plus... "faciles", plus réceptifs, plus sensibles et forts. Ces nuits étaient belles. Mais les matins étaient durs.

Tu le sais, tu es une diablesse. Tu sais, peu à peu, rendre les hommes dépendants de toi. Tu m'as invité dans ta ville natale, j'y ai vécu des moments mémorables, plus avec toi que jamais, te découvrant de nouvelles saveurs, de nouvelles raisons de sourire. Revenu à Paris, je venais te voir plus souvent, je convertissais plus d'amis encore à ta présence. Même les membres de la Blogothèque se montrèrent conquis, eux que je connaissais encore si peu.

Mais le lendemain matin, c'était toujours cette même gêne, ces mêmes douleurs et regrets. Le temps passait, et chaque nuit portait avec elle plus de remords, plus de dégoût de soi. De nombreuses fois, j'ai pensé t'écrire cette lettre. Mais chaque fois, l'occasion se présentait de nouveau, de te prendre dans mes mains, de te mettre à ma bouche. Et je me laissais aller, impuissant, un enfant face à ta capiteuse saveur, à ta trompeuse légèreté.

Ce que je te dis aujourd'hui, je sais que je ne m'y tiendrais pas. Je sais que je replongerai dans les volutes de ton ivresse, dès qu'un ami revenu de Rio me proposera de passer te rendre visite pour reprendre Paris. Mais nous sommes allés trop loin. Il faut que nous prenions distance. Je sais que le mal de tête que je supporte depuis maintenant deux jours vient du fait que je t'ai glissée, lors d'une longue nuit dont d'autres se souviennent, entre quelques verres de bière.

Il me faut être fort. Agua de Valencia, il serait bien que je te boive un peu moins. Pour un temps, du moins...

Agua de Valencia : Jus d'orange - Champagne - Vodka - Cointreau
Le plus délicieux, frais des cocktails. Le plus trompeur, aussi : on le boit comme du Danao, il frappe comme un shot. Ivresse délicieuse et enthousiaste, lendemain plus difficile. A boire à l'Ave Maria, 1 rue Jacquard, 75011 Paris, M°Oberkampf. On y trouve, régulièrement, un Chryde exubérant.

24 janvier 2004

Crise

Il faut lire, ce week-end dans Libération, cet excellent article d'Alexis Bernier et du Bruno Masi :La galette moulinée par Internet, reportage dans un Midem sinistré, dans lequel une industrie du disque en déclin (dans le sens impérial du terme) contemple l'étendue des dégats, constate son impuissance et cherche à savoir comment changer.
Enfin un article qui ne passe pas des lignes à stigmatiser le peer-to-peer et les graveurs de CD, mais dans lequel les responsables des maisons de disques déplorent la pression marketing, les mauvais disques à la pelle, le dirigisme des actionnaires, et réfléchissent à la manière dont ils pourraient changer de métier. Ça fait du bien.

Remixes politiques

Il y avait eu Madonna et son "What the fuck you think you're going ?", remixé à l'envi. Il y eut Steve Ballmer, n°2 de Microsoft, dont le "Developpers, developpers" (QuickTime) généra une mini-vague de folie, des parodies et remixes.

Aujourd'hui, c'est au tour de la politique Américaine. Howard Dean, depuis sa claque de l'Iowa, commence à péter les plombs. Il a notamment fait chauffer la durite un soir, en déclarant son plan de conquête vers la maison blanche avec une hargne digne des plus grands (hum...). La déclaration a été enregistrée, et bien évidemment, remixée. Comme toujours, ce genre d'acivités étant surtout en passe temps de geek en mal d'amour, il y a beaucoup de déchets. Mais aussi quelques réussites exceptionnelles : ce Dean in the jungle est galvanisant !

A quand des remixes de Jean-François Copé ?

23 janvier 2004

Un anniversaire

Le bonheur n'est pas quelque chose que l'on peut étaler impunément sur un site. Les sourires sont difficiles à mettre en mots, il y a des petites et des grandes joies qu'on aime garder pour soi. Il n'empêche, je ne pouvais pas ne pas te le souhaiter ici. Bon anniversaire, ma belle.