15 octobre 2007

BienBienBien, c'est Bien


chryde2 | lien permanent | commentaires (1)


Ecoutez le nouvel album des Shout out ouds


Musique | lien permanent | commentaires (0)


07 mai 2007

Jeune entrepreneur cherche nouveau boulot. Disponible illico et très motivé.


What the... ? | lien permanent | commentaires (0)


22 avril 2007

Les docteurs fument des Camels !


Kitsch | lien permanent | commentaires (0)


Onze façons d'améliorer les performances de votre mac.


Mac | lien permanent | commentaires (0)


La plus belle, la plus drôle, la plus fine des consignes de vote a été donnée par The Lazy Sunbather. Ecoutez bien les paroles...


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


Mesurer la pollution des autombiles avec un gros ballon gonflable. Une belle idée de WWF.


Actualité | lien permanent | commentaires (0)


02 avril 2007

Ces photos qu'on aurait aimé prendre, on peut aussi les raconter :  Unphotographable


| lien permanent | commentaires (0)


15 mars 2007

Tremble Digg, tremble Le Monde,  MySpace News arrive. Et ce n'est même pas une blague.


| lien permanent | commentaires (1)


14 mars 2007

David Sylvian est non seulement un excellent musicien, c'est aussi un bon photographe


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires gratuits (et "la plupart" dans le domaine public", qu'ils disent)


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Au milieu d'un océan de flou,  Google Maps a repéré une caravane dans le désert.


Photo | lien permanent | commentaires (2)


05 mars 2007

La plus belle interface web du moment est sur [Self Titled].


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Allez, comme à TechCrunch 25 startups to watch, selon CNNMoney


Web/Tech | lien permanent | commentaires (0)


Ces Américains qui aiment leurs flingues.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Cartoon Brew, un blog sur le dessin animé, la BD, très bien documenté


Blog | lien permanent | commentaires (0)


Plein de documentaires libres d'accès sur Google Video.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Les petits bonhommes des passages piétons s'animent. Dommage que ce soit une pub.


Vidéo | lien permanent | commentaires (0)


Des photos, en macro, d'insectes écrasés contre des pare-brises.


Photo | lien permanent | commentaires (0)


Un agrégateur d'articles et de conseils sur le design et la gestion de weblogs : Weblog Tutorials.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


26 février 2007

Toi aussi joue à Lost : Fais toi même tes étiquettes Dharma Initiative


Fun | lien permanent | commentaires (1)


De chics hôtesses de l'air d'une autre époque


Cute | lien permanent | commentaires (0)


12 février 2007

Quand un bon journaliste se sert à merveille de la liberté de ton du blog... Quand Sarkozy fait son marché


A lire | lien permanent | commentaires (1)


Tout le monde l'aime, c'est normal, c'est une idée géniale : The Folding Chair.


Vidéo | lien permanent | commentaires (1)


Les lieux mythiques de Twin Peaks photographiés en réel : In Twin Peaks, WA.


Weblogs | lien permanent | commentaires (0)


www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from chryde. Make your own badge here.














« mars 2003 | Accueil | mai 2003 »

28 avril 2003

DE L'INCONVENIENT D'ETRE BOBO


Hier, j'ai perdu, bêtement, une importante somme d'argent. Une entourloupe somme toute classique, une affaire qui avait toutes les raisons de m'inquiéter, dans laquelle un être plus sensé et moins fatigué que je ne le suis ne se serait sans doute pas embarqué. Pour quelle raison me suis-je embarqué là-dedans ? Parce que je suis un bobo. Pire, un bobo qui aime les Mac. J'ai un iPod. Il marche très bien. Je m'en sers tout le temps. Mais j'ai vu que je pouvais en avoir un plus récent, à un prix très intéressant. Je voulais le nouveau gadget, le nouveau gadget, le nouveau gadget. Sauter sur l'occasion. Pan. C'est l'occasion qui s'est jouée de moi.

Chryde pathétique. Il va falloir que je revienne à des choses esentielles. L'agua de Valencia et la musique qui va avec, les photos de mode des années 60, les blousons en cuir des mecs de Harlem, les chansons qui font wap dou wap, les rues de Rio, les brownies au noix de Pécan, le frisbee dans les parcs, danser en t-shirt sur des chansons débiles... des choses vraies. Halte aux gadgets. Je sais que je tiendrai au moins jusqu'à ce soir, quand Apple annoncera la sortie de nouveaux iPod. Faible moi.

PS :Remarquez, il y a plus pathétique et plus à plaindre. Allez lire ces témoignages de victimes des "Scams", ces mails demandant une forte somme d'argent pour aider la famille d'un dirigeant africain en fuite.

25 avril 2003

LE LIEN DE LA SEMAINE


Encore une fois, pas trop le temps de m'étaler sur des lignes et des lignes. Je me permettrai donc juste de vous guider vers ce clip merveilleux, qui suit une recette fort éprouvée mais inusable : le couple George W. Bush et Tony Blair. Ils nous avaient ému il y a quelques semaines en reprenant ensemble Diana Ross et Lionel Richie. Cette semaine, ils sont plus franc, ils veulent nous emmener dans un Gay Bar (pour rappel, des chats vikings nous avaient déjà lancé la même invitation). Allez, bon vendredi soir

24 avril 2003

LIEN AUX ENCHERES

Tony Pierce, dont j'ai déjà changé les louanges sur ce site, a de jolies filles en une. Il a aussi le cynisme talentueux. Il a vu sa côte de populartité et ses statistiques monter. Il a compris le pricnipe de Blogshares, sorte de Wall Street des blogs qui gagnent ou perdent de la valeur selon les liens qu'ils suscitent. Il s'est donc dit qu'il pourrait vendre des liens. Il est allé sur eBay, et a lancé une enchère : "Je mettrais un lien vers vous sur mon blog". Partie à 1$, l'enchère est déjà à 20.

L'info a été postée sur Boing Boing, ce qui a fait pousser ses statistiques. Beaucoup de gens lui ont écrit, beaucoup lui ont posé des questions. Il a répondu sur son weblog : il a 109 ans, il est afro-américain, il est célibataire, balance, il a une voiture volante, un hélicoptère noir, mais il prend le bus. Il essaie de ne pas trop écrire sur les filles avec qui il sort. J'adore ce type. Et je sais qu'il a mal au poignet.

23 avril 2003

COMMUNAUTES & HISTOIRES

J'ai créé Ligne 9 (et oui, promis, je mets un lien plus évident très rapidement) parce que j'avais des cartons d'histoires de transport en commun à raconter, des visages et des endroits à décrire, parce que j'imaginais que chacun avait au moins une anecdote ou un moment à offrir. J'ai donc ouvert un weblog collectif et anglé, je ne le regrette pas, bien au contraire. C'est un plaisir immense que de recevoir ces histoires.

Seulement, de cette satisfaction est née une frustration. J'ouvre un espace pour les histoires sous terre et voilà que la vie sur les trottoirs et les places prennent plus de relief, que j'ai envie de raconter des histoires de bar, de cinéma... L'idéal serait d'avoir un "meta-weblog" collectif d'histoires croisées de la vie parisienne, que l'on pourrait regrouper par catégorie, par lieux, par thèmes, ton, allez savoir...

En attendant que je renonce à ce projet trop vaste ou que je me donne le courage de m'y mettre, je me console en égrenant les nombreux sites comunautaires qui apparaissent. Je tiens ici à féliciter le Doc Tomorrow pour sa nouvelle initiative, Penny Lane, boite à Madeleines partagées qui semble prometteuse. Je tiens à vous emmener vers Peace Love Unity and Respect, qui rassemble des mosaïques de photos exprimant la douceur d'une journée. Et je m'arrête là. Vraiment engourdi... Parce que normalement, j'en aurais une dizaine d'autres en tête.

22 avril 2003

BACK

Chryde de retour de week-end. Faut que je me dégourdisse les muscles blogs.

16 avril 2003

POUR BIEN ENTAMER LE PRINTEMPS

Aller dans un magasin de disque. Acheter Summer Sun, le dernier Yo la Tengo. Prendre un baladeur, s'allonger dans l'herbe au moment où le jour s'éteInt doucement. Fermer les yeux. Respirer.

15 avril 2003

Euh, m'sieur, c'est quoi la différence... ?

Un journaliste envoie depuis quelques jours des mails à certains blogueurs. Il pose des questions pour un article. Des questions qui laissent perplexe ("la tendance est-elle plus aux blogs perso ou aux blogs communautaires ?"), et pas que moi. Je me suis donc permis de lui donner des suggestions pour l'aider à donner un peu de consistance à son futur article. Parce que les articles sur "Les weblogs, cesnouvelles pages perso super top tendance", j'en ai ras le cul. Extraits.


"Vous m'avez demandé d'évoquer les débuts des weblogs français, de distinguer weblogs perso et communautaire, de revenir sur la disctinction entre weblog et pages perso.
Comment dire ? Définir les weblogs en regard des pages perso ne sert à rien, vu qu'ils sont des pages perso. Essayer, plus largement, de définir les weblogs n'est aujourd'hui que peu utile. Certes, il est important qu'un journaliste explique à son lecteur de quoi il lui parle, mais trop de papiers se sont jusqu'ici contentés de cerner l'objet de leur attention sans essayer de voir les enjeux qu'ils portent. Or, le développement des weblogs est riche en enjeux, est riche de sens sur l'évolution de l'Internet, sur l'appropriation de nouveaux moyens de publication, etc...


Sincèrement, votre article gagnerait en profondeur si vous vous intéressiez à ce que les weblogs ont changé, à ce qu'ils pourraient changer. Si vous vous intéressiez un peu moins à l'outil (une simple liste de liens suffit), mais plus aux usages, à ce qu'ils impliquent.
-Au fait que les weblogs, en permettant une publication sans connaissance technique, en offrant une visibilité à peu de frais, ont permis de faire émerger une foule de micro-opinions qui ont peu à peu appris à se fédérer et à se faire entendre.
- Au fait que les weblogs ont remis l'humain au centre de la conception de l'Internet. Au fait qu'ils ont redonné sens à l'une des premières spécificités du web, l'hyperlien. Ils ont appris à en faire une force (se servir du système PageRank de Google mieux que tout autre type de site, au risque d'en arriver à d'intéressantes dérives, lisez ça : http://www.uzine.net/article1960.html). Ils ont appris à l'intégrer à l'écrit , à en faire une manière de prolonger et enrichir le discours.
- Au fait qu'ils mèlent la publication personnelle, l'interaction directe avec les lecteurs, et un sentiment commuanautaire. Au fait qu'ils ont les premiers intégrés les services d'aggrégation (RSS, etc.) en voyant les multiples enrichissements qui ont pu en être tiré. Au fait qu'ils peuvent être un outil de démocratie, mais qu'ils sont également récupérés par le marketing. Au fait qu'ils permettent de regrouper des lecteurs autour de centres d'intérêt, d'affinités : en tant que journaliste multimédia, je trouve plus d'infos intéressantes et je suis plus au courant des tendances et des évolutions de l'Internet grâce aux blogs que grâce aux médias traditionnels.

Et tant d'autres choses, que mes "confrères" ne manqueront pas d'ajouter".

MISE A JOUR : Réponse sobre de l'intéressé : "Pas de problème. Je comprends bien votre position. Mais il est toujours
important de poser des questions simples surtout sur un sujet comme celui-ci. Car si je m'intéresse au multimédia depuis longtemps, je n'ai jamais créé mon blogue. Cordialement".

14 avril 2003

SATIRICAL

"En chaque personne qu'il rencontrait, il voyait un psy gratuit".
"Le destin a décidé que je ne vaudrais rien. Heureusement, mon père était riche".
"A New York, on ne se drague pas, on s'interviewe".
"Hé, poupée, dit-il en attrapant ses genoux. Faisons comme si tu étais la mer Rouge et moi Dieu".
"J'ai rompu avec elle avant qu'elle soit assez âgée pour se rendre compte que j'étais un salaud".
"On a 34 ans, on est fauchés et on déteste nos boulots. - Cool, allons trainer à Chelsea avec des artistes".

Fin 1997, Hugh Macleod Arrive à New York. Il prend vite l'habitude gribouiller sur des cartes de visites. Petites remarques satiriques, aphorismes sans pitié, bribes de conversation glanés dans les bars de Manhattan, son site Gaping Void est comme un blogue sur des bouts de carton féroces, noirs gribouillages et petites phrases uppercut. Je ne suis allé qu'une fois à New York, Sale Bete pourrait mieux apprécier, mais j'aime ce qu'il en dit : "Le premier mois passé à New York, vous êtes dôté dune sorte de lucidité incandescante. Vous passez ensuite le reste de votre temps à essayer de retrouver ce sentiment".

COTONNEUX

On a beau soigner son blog, s'y consacrer avec dévouement, s'imposer un rythme, une rigueur, se faire fumer le crâne à la recherche d'idées par simple passion pour cette petite chose, il est des moments où la vie rend tout cela futile. Où ces sujets que l'on voulait évoquer semblent vains, où l'on se sentirait malhonnête de s'efforcer de les traiter.
Oh non, je ne fais pas ma crise bloguienne de printemps, je ne compte pas abandonner Heures Creuses. Je suis trop têtu pour cela. Juste prévenir qu'il risque d'y avoir un tout petit ralentissement. Quoique, même cela n'est pas sûr...

Certes, je n'écrirai pas deux paragraphes sur les sites qui se moquent allègrement des Républicains, de ces cartes de Républicains Psychédéliques pour enfants, de ces belles et féroces parodies d'affiches des années quarante.

Je n'écrirai pas deux autres paragraphes sur ces soirées que j'aimerais passer à regarder Six Feet Under, série sur laquelle j'ai des saisons entières à ratrapper.

Je ne délirerai pas sur les cravates Bada Bing que j'aimerais porter pour faire comme Tony Soprano.

Mais je n'ai pu m'empêcher d'en parler...

11 avril 2003

LABEL QUALITE

Dans les Fnac, le nouveau Céline Dion est largement exposé en tête de gondole. De loin, les pyramides de ce nouvel album provoquent d'abord une interrogation : "Tiens, le Carla Bruni est encore exposé ?". Comme l'ex-mannequin, Céline pose allongée, en abandon, en noir et blanc. Il y a moins de douceur et de naturel, il y a un canapé Roche-Bobois à la place de la guitare, mais on peut aisément spéculer sur la réunion de marketeurs qui a débouché sur cette photo. "Tellement chic, les gens auront l'impression que ce sont des chansons douces, ils auront le sentiment d'acheter quelque chose de qua-li-té". Déjà, on imagine les mêmes marketeurs expliquer à un Patrick Bruel qui vendrait de moins en moins : "Ecoute, tu te retires, on entend plus parler de toi. Tu deviens crade, tu te bourres la gueule à la Suze tous les soirs, et dans trois ans, tu racontes ta déchéance aux journaux. Tu attends un peu, tu sors un album et là, tout le monde t'aime, tu vends des masses, tu gagnes aux Victoires, tu pleures à la Annie Girardot et peut-être même qu'on te proposera un film avec Johnny"...